Kaamelott, la série d’Alexandre Astier

série TV Kaamelott, légende du roi arthur
Un Roi légendaire, des preux chevaliers, un incroyable magicien et une quête ultime ordonnée par les dieux. Comte féérique ? Non. Kaamelott, c'est surtout des situations décalées et imprévues.

En attendant la sortie (POUR QUAAAAAAND … hm, pardon) du film, nous nous replongeons un peu dans la série et, pour les quelques irréductibles téléspectateurs qui ne connaissent pas encore, nous vous proposons d’en faire un tour rapide.

Basée sur la légende du Roi Arthur, la série télévisée créée par Alexandre Astier (ainsi que Alain Kappauf et Jean-Yves Robin), propose une approche à la fois humoriste et dramatique de la légende.

Alexandre Astier ne voulait pas à l’origine, et l’a dit à plusieurs reprises, créer une série TV composée de petits sketchs très courts.
Il imaginait de longs épisodes, une vraie saga. Un format fut imposé : l’épisode court, facile à diffuser et qui devient une série.

Reprenant les piliers de la légende arthurienne, Astier nous embarque donc à la rencontre des Chevaliers de la Table Ronde, des quêtes mystiques et de la légende du roi armé de sa fabuleuse épée.

Seulement… l’ensemble est revu, modifié, retravaillé.
Le burlesque domine !

 

Kaamelott : les Livres

La série TV est composée de 6 saisons, les livres.

Les 5 premiers livres s’enchainent et l’histoire débute après la construction du château.
Arthur est déjà roi de l’île de Bretagne, il a réuni les chevaliers et commence à organiser le royaume de façon à chercher le Graal.

La 6ième saison se déroule quant à elle 15 ans avant ces événements, bien avant qu’Arthur ne devienne roi.

 

Voir plus en détail :

Kaamelott Livre 1

Kaamelott Livre 2

Kaamelott Livre 3

Kaamelott Livre 4

Kaamelott Livre 5

Kaamelott Livre 6

 

 

Légende du Roi Arthur

Comme le veut la légende, ici le Roi Arthur est le souverain de l’île de Bretagne.
Il fait construire le château de Kaamelott (et non Camelot, pour la dérision), fédère les clans, organise le pays et le protège face aux envahisseurs et multiples dangers.

Equipé de la légendaire épée Excalibur, le roi s’est vu confier une mission de la plus haute importance : retrouver le Graal.
Il est guidé par la Dame du Lac et doit s’entourer des meilleurs chevaliers et seigneurs du royaume pour mener à bien cette tâche.

Tout comme dans le cycle arthurien, le roi est épaulé par le magicien Merlin (dit l’enchanteur, mais qui est aussi et surtout un druide).

Lors de ses aventures, tout un univers mystique tiré de comtes et légendes prend vie : gobelins, dragons, magiciens, potions magiques, minotaure…

 

Chevaliers de la Table Ronde

La légende du Roi Arthur est indissociable des prestigieux Chevaliers de la Table Ronde, chargés d’assurer la paix du royaume et de mener à bien de nombreuses quêtes, dont la plus importante de toutes : chercher le Graal.
Tous preux, égaux, émérites… ils sont connus pour leurs faits d’armes.

Mais ici, c’est davantage une belle brochette de bras-cassés.

S’il y en a bien deux ou trois qui tiennent debout (Lancelot, Léodagan…), les autres font surtout preuve d’incompétence, de naïveté, d’idiotie.
Un chevalier qui a peur du noir et d’un cri de chouette, un autre qui ne pense qu’à la bouffe, deux autres encore qui se comportent comme des ados flemmards et niais…

Les meilleurs chevaliers de l’île de Bretagne qui doivent épauler le roi dans sa quête du Graal se révèlent être davantage des boulets qu’autre chose.

 

Décalage humoristique

Dans Kaamelott, tout un ensemble d’actions, de jeux d’acteurs, de mises en scènes contribue à créer des scènes humoristiques.

Le registre qui domine est le burlesque.
C’est-à-dire que l’on retrouve une histoire légendaire, des personnages charismatiques et mystifiés, nobles et presque intouchables, dans des situations ridicules et exagérées.
Les grands seigneurs et le roi ne s’expriment pas comme des poètes ou d’illustres personnages, mais enchainent les expressions très simples, populaires voire vulgaires.

Le Roi est vu complètement bourré, les prestigieux chevaliers de la Table Ronde se ramassent des gamelles ou finissent ivres-morts à la taverne, l’incroyable Merlin l’enchanteur perd toute dignité à la moindre joute verbale… Tout ce beau monde perd rapidement de sa superbe.

Voici quelques tirades de ces illustres personnages qui représentent bien tout le décalage entre la stature et les propos :

Arthur, ivre : « On y voit comme à travers une pelle là-d’dans »

« Et ça c’est du nougat ? Tout seul j’vais l’chercher l’Graal moi ! Et la vie éternelle c’est pour bibi ! et vous vous irez vous gratter ! »

Chevalier Perceval, à propos d’une dent de requin : « Vous vous rendez compte de la taille des chicos ? Ca doit lui faire un four comme ça au machin. »

Merlin : « Mais on s’en fout, on n’en a pas besoin de ça ! C’est un… c’est un genre de fête à la con, c’est en plein milieu de la forêt, on s’pèle en plus ! »

Parmi cette belle brochette, les chevaliers Perceval et Karadoc sont très certainement les champions toutes catégories.

 

Comédie dramatique

Seulement la série n’est pas qu’un condensé ininterrompu de sketchs et de jeux de mots.

Si les premières saisons sont effectivement dominées par l’humour, à partir du Livre IV la série devient plus sombre, plus dramatique.

De fil en aiguille, le roi va s’éloigner de sa mission principale et sombrer dans la dépression.
Il décevra les dieux, aura les plus grandes difficultés à maintenir la cohésion au sein du royaume et à garder le cap.

L’incroyable légende du Roi Arthur prend du plomb dans l’aile.

 

Des répliques cultes

« Si Joseph d’Arimathie a pas été trop con, vous pouvez être sur que le Graal, c’est un bocal à Anchois. »

« On en a gros ! »

« Le gras, c’est la vie ! »

« C’est pas faux »

« Heu… Sans vouloir la ramener la seul différence concrète avec les briques c’est que vous appelez ça des tartes. »

Chaque personnage de la série balance ses p’tites répliques qui font mouche.
Toujours décalées, inattendues de la part de nobles ou de chevaliers.

Les autres nobles ou personnages qui apparaissent de temps à autres sont tout aussi délicieux.
Prenons l’exemple du chef de clan ennemi et Barbare, le Roi Burgonde : il hurle, menace, répète tout bêtement, ne pige rien à rien et crée des situations ubuesques … génial.

 

Pourquoi le titre Kaamelott ?

Le titre finit par deux « t » pour bien les prononcer. Ainsi il sonne comme une vraie parodie du mot Camelot, le château de la légende arthurienne.
Kaamelott se prononce alors « camelote » et se moque davantage de la légende.

Une théorie qui continue de circuler un peu voulait que les deux « A » correspondent aux initiales d’Alexandre Astier, ce qui serait faux.

 

Où se déroule la série ?

La série de Kaamelott se situe sur l’île de Bretagne et dans le légendaire royaume de Logres.

Il est aussi fréquemment mention de Rome, où se situe l’Empereur romain et où le roi a fait ses classes.
Le Livre VI, qui se situe 15 ans avant les précédents, se situe également à Rome alors qu’Arthur est dans l’armée romaine.

En dehors de la fiction, le château de Fallavier fut l’un des lieux de tournage, notamment pour les plans extérieurs du château.

Plusieurs scènes en studio ont été tournées à Paris, alors que des scènes en extérieur l’ont été à proximité de Lyon.

 

 

Où se trouve le château de Kaamelott ?

Le château se trouve dans le royaume de Logres, royaume du Roi Arthur.

Dans la légende arthurienne comme dans la série, le légendaire royaume de Logres se trouve sur l’île de Bretagne, c’est-à-dire l’Angleterre actuelle.
Selon les récits, le royaume de Logres serait tout ou partie seulement de l’Angleterre.

 

Acteurs principaux

Au fil des saisons, la série a vu défiler beaucoup d’acteurs et d’humoristes.
On peut y voir les apparitions de François Rollin (le Roi Loth), Bruno Salomone (Caius Camillus), Alain Chabat (Duc d’Aquitaine), Pierre Mondy (Caesar), Elie Semoun (le Répurgateur)…
La liste est longue !

 

Arthur

Le Roi Arthur est joué par Alexandre Astier.

Merlin

Druide de Kaamelott, Merlin l’enchanteur est joué par Jacques Chambon.

Perceval

Il est joué par Franck Pitiot.

Karadoc

Le chevalier Karadoc, meilleur ami de Perceval, est joué par Jean-Christophe Hembert.

Dame Mevanwi

Dame Mevanwi de Vannes est la femme de Karadoc.
Elle est jouée par Caroline Ferrus.

Léodagan

Le seigneur Léodagan, roi de carmélide, est interprété par Lionnel Astier, le père d’Alexandre Astier.

Bohort

Le chevalier Bohort est interprété par Nicolas Babion.

Guenièvre

Elle est interprétée par Anne Girouard.

Lancelot du Lac

Le chevalier Lancelot du Lac est joué par Thomas Cousseau.

La Dame du Lac

Elle est interprétée par Audrey Fleurot.

 

Notons également ce que savent parfaitement tous les fans de la série :
Kaamelott réunit plusieurs membres de la famille d’Alexandre Astier.
Notamment son père, Léodagan. Sa mère, Joëlle Sevilla qui joue Dame Séli. Mais aussi Simon Astier dans le rôle d’Yvain le Chevalier au Lion.

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page