Se débarrasser des poux rouges des poules et du poulailler

Poules rousses dans un poulailler à la maison
Vos poules sont en mauvaises santé à cause des poux rouges ? Il faut agir rapidement et traiter entièrement votre poulailler.

Pour le plaisir des enfants, le bon goût des œufs maison qu’on va chercher le matin, ou encore pour réduire les déchets en valorisant tout ce qui est épluchures etc : vous avez pris quelques poules à la maison.

Problème : votre poulailler est envahi de poux rouges et vos gallinacés ne sont pas en grande forme.

 

C’est quoi les poux rouges ?

Le pou rouge est un acarien, Dermanyssus gallinae de son petit nom scientifique, minuscule (0,75 à 1mm pour les adultes) qui se nourrit du sang des oiseaux et des volailles.

Cet acarien apprécie particulièrement de se cacher dans les recoins sombres et chauds. Son rythme de croissance et de reproduction est très élevé avec un cycle de vie d’environ 7 jours, il peut donc très rapidement envahir un poulailler.

Plus il fait chaud, plus les poux rouges vont se reproduire vite : le printemps et l’été sont donc particulièrement propices aux infestations.

Toutefois il n’est pas toujours facile de le repérer.

 

Sont-ils dangereux pour les poules ?

En petits nombres, ils vont surtout être source d’inconfort et de gêne pour vos animaux.
Seulement c’est bien le problème : ils se reproduisent très vite et ne font pas de cadeaux.

Lorsque l’invasion est importante et que vos volailles sont régulièrement piquées par les acariens, elles vont présenter des troubles physiques et comportementaux :

  • Baisse ou arrêt de la ponte
  • Anémie (crête pâle)
  • Perte de plumes
  • Présence de croûtes et traces de piqûres

Cela peut aller jusqu’à la mort des volatiles.

Les poux rouges sont aussi vecteurs de maladies : salmonellose, spirochaétose aviaire etc.

 

Comment savoir si le poulailler est infesté de poux rouges ?

Première chose : dites-vous bien qu’il y a de très grandes chances que votre poulailler contienne ces acariens à un moment ou un autre.

Seuls les éleveurs professionnels parviennent à lutter totalement contre en étant très minutieux quant à la qualité de vie des gallinacés (oublions donc les élevages en batteries ou grands hangars où les animaux s’entassent, une absurdité qui devrait être tout bonnement interdite !).

Commencez par suivre l’état de santé de vos poules.
Décès chez des jeunes ? Ponte d’œufs moins fréquente ? Troubles physiques ? Vos poules ne sont pas en bonne santé et il y a un risque d’infestation.

 

Comment se débarrasser des poux rouges ?

Une fois que vous avez identifié la présence de ces saletés, il faut agir rapidement pour tuer les poux et protéger vos poules.

 

Nettoyer à fond le poulailler

Déplacez vos poules dans un enclos ou un autre poulailler (même petit, c’est temporaire) à l’écart de celui à traiter.

Procédez à un nettoyage complet et minutieux !
Abandonnez l’idée d’un coup de balai ou de pelle rapide en espérant plier l’affaire en 30 minutes.

La paille ou la litière doit être entièrement retirée et détruite par le feu. Si vous faites un tas quelque part dans le jardin, les acariens vont finir par se répandre à nouveau. De plus, ce parasite peut survivre pendant des mois sans se nourrir.
Un coup de jet d’eau ou même de karcher ne sera pas non plus suffisant.

Il faut brûler la paille pour détruire le pou sous toutes ses formes : adultes, larves, œufs, nymphes …

Démontez tous les éléments qui peuvent l’être pour bien tout désinfecter.
Récurez chaque fissure, chaque recoin, chaque lamelle de métal ou de bois.

Outre la paille ou les copeaux, nettoyez bien toutes les fientes.

Poulailler à nettoyer contre les poux rouges
Bien nettoyer le poulailler pour lutter contre le pou rouge

Si vous avez des supports métalliques avec des fentes ou des creux, vous pouvez même (avec grande prudence !) passer un petit coup de chalumeau (genre portatif) : cela va griller les parasites

 

Utiliser de la Terre de Diatomée

C’est certainement LE produit qu’on vous recommandera partout.

Naturelle, la terre de diatomée n’en est pas moins très abrasive : à manipuler avec précaution, portez un masque et des gants.

Elle se présente sous la forme d’une poudre blanche ou grise, qu’on achète un peu partout.

Répandez-la un peu partout dans le poulailler : sol, perchoirs, poutres ou chemins de passage…
Comme elle est abrasive, elle va détruire la carapace des poux rouges qui essaieront de s’y frayer un chemin.

Vos poules la dispenseront, il faudra alors en répandre de nouveau.

La Terre de Diatomée est véritablement un excellent moyen de tuer les poux rouges et se débarrasser de multiples parasites dans votre poulailler.
Elle permet d’ailleurs de lutter aussi contre les tiques, puces etc.

 

Utiliser de la cendre de bois

Si vous avez une cheminée ou un poêle à bois, conservez vos cendres.
La cendre de bois a un effet abrasif qui abîme la carapace des poux rouges et autres acariens.

Ce n’est pas la technique la plus radicale, mais elle est naturelle et sans danger vos animaux.

Vous pouvez répandre de la cendre 1 ou 2 fois par semaine sur le sol et autour des nichoirs, cela évitera que des parasites se répandent partout.

N’hésitez pas à faire des tas d’une bonne épaisseur : les poules vont se rouler et s’ébrouer dedans pour faire leur toilette elles-mêmes.

Poule qui se nettoie dans le sable et la cendre
Poule qui se nettoie dans le sable et la cendre

 

Penser au vinaigre blanc

Bien connu pour ses propriétés nettoyantes et désinfectantes y compris à la maison, le vinaigre blanc peut servir à désinfecter les mangeoires, gamelles et abreuvoirs ainsi que dans les cages.

Ce n’est pas la solution la plus efficace ni radicale, mais le vinaigre blanc repousse les acariens, bactéries et parasites.
Il peut servir comme alternative de temps à autres pour ne pas toujours exposer le pou rouge aux mêmes traitements et créer une résistance.

L’autre avantage est qu’il n’est pas toxique ni dangereux pour les volatiles. Vous pouvez de temps en temps pulvériser un mélange d’eau et de vinaigre blanc sur les pattes et le plumage des poules.

 

Utiliser des prédateurs des poux rouges

Plutôt que d’utiliser des produits chimiques, on peut aussi se lancer dans la lutte biologique contre le vilain acarien.

Pour cela on va faire appel à un prédateur naturel du pou rouge : Androlaelaps Casalis.
Il s’agit en fait d’un autre acarien, qu’on va trouver un peu partout à l’état naturel là où il peut trouver ses proies, à savoir dans des nids d’oiseaux, des terriers, des stocks alimentaires…

Logiquement, Androlaelaps Casalis (aussi nommé Iphis Casalis) ne s’attaque ni aux Hommes ni aux animaux, il est dont inoffensif pour vos poules.

Outre les poux rouges des volailles, cet acarien prédateur se nourrit également de larves de tiques (et ça, c’est bon pour vous et vos autres animaux de compagnie).

 

Traitement dans l’eau des poules

Vous pouvez aussi utiliser un traitement de fond interne, à diluer dans l’eau.
Les poules vont boire ce mélange et cela va renforcer leur résistance face aux poux rouges. Il existe des produits plus chimiques et d’autres plus naturels (voire bio). Le mieux étant encore de demander à votre vétérinaire.

 

Comment éviter le retour des poux rouges dans le poulailler

Evidemment maintenant que vous êtes passés par toutes ces étapes, vous n’avez pas envie de voir votre poulailler envahie de nouveau au bout de quelques semaines.
Il faut donc fournir un minimum d’efforts de façon régulière pour prévenir toute nouvelle infestation.

 

Bien penser son poulailler

Pour éviter toute infestation du poulailler par des parasites et notamment les poux rouges, l’idéal est de bien concevoir son poulailler dès le début.

Evitez donc les trucs tout faits qui sont fixes et non démontables.

L’idéal est de pouvoir démonter au maximum la structure et d’avoir des éléments amovibles.
S’il y a des parties fixes et difficiles d’accès, chaque fissure, interstice ou recoin favorisera la prolifération des parasites.

Le plastique, s’il n’est pas du tout écologique (et donc, on ne vous le recommande pas), a l’avantage de très facilement se nettoyer et de résister à la plupart des produits.

Pour des éléments métalliques, préférez une matière résistance à l’eau : acier galvanisé ou inoxydable, voire aluminium

 

Nettoyer régulièrement

Le nettoyage fréquent est le moyen le plus sûr et efficace d’éviter une infestation de ces acariens.

La litière et la paille doivent être souvent remplacées, l’ancienne paille devant être brûlée.

Retirez régulièrement les fientes et évitez qu’elles forment un tas qui va s’amonceler.

Les perchoirs, abreuvoirs, cages, dortoirs doivent être désinfectés en alternant les techniques.

Décider d’avoir des poules, ce n’est pas juste leur donner du blé 3 ou 4 fois et ramasser quelques œufs. Vous en avez la charge pendant des années. Une bonne hygiène sur le long terme est indispensable.

 

Eloigner les autres oiseaux

Vous aimez les oiseaux ? Peut-être avez-vous installé des nichoirs et mangeoires dans votre jardin ?

Si oui, essayez de le faire assez loin de votre poulailler : en effet les autres volatiles seront potentiellement porteurs de poux rouges et ils peuvent infester vos poules.

Si vos poules sont dans un parc et non une volière, pensez à installer un filet à oiseaux.
Il faut protéger l’enclos et les cages des autres oiseaux qui viendraient se nourrir au même endroit que vos poules, et potentiellement y ramèneraient les poux.

poulailler grillagé qui évite les poux rouges
poulailler grillagé qui évite les poux rouges et le contact avec les oiseaux

 

Veiller sur les poules

Rien de mieux que veiller régulièrement sur l’état de santé de vos petites bêtes à plumes : s’assurer qu’elles n’aient pas d’infections ou de rougeurs sur les pattes, que leur plumage est de belle qualité et couleur, que leur cou n’est pas déplumé, que la crête et la peau sur les côtés de la tête soient bien rouges (pas de signe d’anémie) …

Une poule en bonne santé va se déplacer, picorer et pondre.

 

Inspectez le poulailler

Vérifiez que les parois ne soient pas recouvertes de petits points grisâtres, couleur poivre-sel : c’est la traces de déjections des acariens.

Si vous inspectez le poulailler de nuit à l’aide d’une lampe torche, vous pouvez plus facilement détecter une invasion du pou rouge : ça va grouiller un peu partout.

 

Isoler les nouvelles venues

Vous achetez une nouvelle poule ou un coq ?
Mettez les à l’écart pendant quelques jours et traitez-les correctement, en nettoyant aussi plumes et pâtes. Vous n’avez pas inspecté leur élevage, ces nouveaux venus peuvent apporter des parasites avec eux.

 

Pour résumer, il est très fréquent d’avoir un poulailler infesté de poux rouges.
Grâce à un soin régulier des poules, un nettoyage fréquent et des traitements efficaces, il est facile de tuer les poux rouges pour s’en débarrasser (au moins un temps) et faire en sorte que la volaille vive dans de bonnes conditions.

Et vous, avez-vous des difficultés à vous en débarrasser ?
Avez-vous une autre technique qui pourrait aider d’autres propriétaires de poules ?

 

Vous aimerez aussi :

Pourquoi acheter des croquettes sans céréales ?

Expressions avec des animaux

Crotte de chien, gare aux amendes

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

4 réflexions sur “Se débarrasser des poux rouges des poules et du poulailler”

  1. La terre de diatomée est excellente… Depuis la désinfestation toutes les fientes sont retirées chaque matin, je leur donne pendant 8 jours un mélange de plantes à diluer dans leur eau de boisson ( qui sent très bon la citronnelle et elles ont l’air d’en raffoler!!) . Je ne me suis pas fait embêté depuis 🙂 Je les ai retrouvés morts dans la Terre ce qui prouve que sa fonctionne…!
    En attendant que les cocottes reprennent des forces 🙂

    1. Bonsoir,
      Mes 2 poules sont envahies par les poux et malgré la terre de diatomée je n’arrive pas à m’en débarrasser. Pouvez-vous me dire les plantes que vous mettez dans leur eau et en quelle quantité ?
      Merci d’avance pour votre réponse.

      1. Bonjour Sylvie,
        Peut-être Pauline a-t-elle une autre astuce, mais vous pouvez aussi utiliser comme plante la Tanaisie (qu’on trouve en magasins pour le jardin). La Tanaisie serait en effet efficace contre les poux rouges.
        Prudence toutefois, il ne faut pas en abuser au risque d’intoxiquer les poules.

        Pour votre problème de poux rouges, pensez bien à tout désinfecter de fond en comble. La terre de diatomée seule ne peut suffire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page