Crotte de chien, gare aux amendes

Petit chien d'appartement
35€ en général, mais jusqu'à 450€ pour une crotte de chien non ramassée. Vous êtes prévenu, alors gare aux amendes !

Sales, puantes, dérangeantes et si souvent présentent… les crottes de chien envahissent les villes et pourrissent la vie des habitants.

 

Que dit la loi ?

L’amende que vous risquez de payer pour ne pas avoir ramassé une crotte de chien est généralement de 35€. Seulement les communes et villes sont libres d’évaluer cette contravention à la hausse.

Il n’est donc pas rare de voir des amendes forfaitaires de 68€ pour non-ramassage de déjections canines.

Certaines municipalités, excédées par la hausse de ces incivilités qui pourrissent la vie de tout le monde, ont déjà décidé de hausser le ton.
Ainsi, Brive-la-Gaillarde en Corrèze, a fait passer un arrêté pour passer l’amende à 200€.

Régulièrement ailleurs, des contrevenants se voient infliger des amendes plus élevées et autres sanctions après jugement. Car il arrive que des contrevenants, non contents de polluer ainsi l’espace public en se considérant seuls au monde, s’en prennent aux agents de polices ou municipaux qui interviennent…

Autre exemple avec la ville de Cannes, où l’amende pour ne pas ramasser une crotte de chien atteint 450€ !

Il serait d’ailleurs intéressant d’avoir l’avis des habitants de ces communes qui se lancent dans la bataille pour rendre l’espace publique plus agréable.

Un problème citoyen

Avoir un animal de compagnie, c’est en être responsable !

Le propriétaire, le maître, c’est vous.
C’est vous qui avez l’intelligence nécessaire pour éduquer votre animal, faire en sorte qu’il ne salisse pas la ville entière. C’est à vous de penser à vos concitoyens.

Car les crottes de chien en ville sont un fléau.
Elles rendent une ville hideuse et désagréable à traverser au possible.

La matière fécale va avoir tendance, entre la pluie et le soleil, à s’étaler et sentir fortement.

Pour toute personne qui passe par là, il y a un risque sérieux de marcher dedans, d’y passer les roues d’une valise ou d’une poussette. C’est tout simplement dégueulasse.

Sans parler des risques de chute et donc de blessure.

Le problème est surtout à grande échelle.
Car un acte isolé ne représente certes rien à l’échelle d’une ville.
Seulement si cette habitude est prise par un grand nombre, tous les jours… c’est un fléau public. Certaines collectivités même de petite taille dépensent des sommes astronomiques pour nettoyer les rues et trottoirs, avec des budgets dépassant les 100 000€.
Autant d’argent qu’il faut bien récupérer avec les impôts…

 

Risque sanitaire

Pour un adulte en pleine possession de ses moyens, peu de risque bien évidemment.

Mais pour un enfant…
Les tout petits jouent et touchent à tout, surtout ce qui traîne par terre. Bâtons, bouts de bois, bacs à sables, herbes souillées par les selles canines…

Et les enfants en bas âge mettent facilement tout ce qu’ils attrapent à la bouche.
Un doigt sur une touffe d’herbe ou un bâton souillé aux déjections peut finir à la bouche et transmettre des maladies.

Car oui, la crotte de chien peut contenir bactéries et parasites qui font courir plus ou moins de risques aux humains.
E. coli, une bactérie bien connue qui fait régulier parler d’elle et provoque nausée, vomissements, diarrhée… voire des formes graves et mortelles dans les pires cas.
La campylobactérie, qui provoque la campylobactériose (diarrhée, douleurs au ventre, fièvre…).

La pollution fécale et le risque sanitaire est donc réel, surtout avec les parasitoses (transmission de parasites), par exemple la toxocarose.

Pensez donc à la santé des enfants et ne laissez pas traîner les déjections de votre animal de compagnie.

 

Fausses idées

Parmi les fausses idées qui circulent et qu’on entend très souvent, on retrouve celle de l’engrais naturel.
Eh bien non !

Oui les déjections animales sont parfaitement naturelles et biodégradables, ce n’est pas le problème. Elles vont aussi nourrir tout un tas de petits insectes.
Mais les crottes de chiens contiennent un taux élevé d’azote. Ceci faire pourrir les plantes, n’apporte pas du tout d’engrais au sol et n’aide pas à avoir une terre fertile.

 

Ramasser les déjections canines

Le bon geste à adopter lorsqu’on se promène sur la voie publique avec son animal de compagnie est donc d’être équipé et de toujours avoir de quoi ramasser les déchets.

Sac à crotte

Simple, pratique, économique. Il se glisse discrètement dans une poche et permet de façon rapide et hygiénique de ramasser les déjections.

On peut effectivement trouver des distributeurs de sacs à crotte, mais encore faut-il être sûr qu’ils seront réapprovisionnés.

SI vous sortez promener votre chien dans votre commune ou un espace publique, vous ne devriez tout simplement pas sortir sans sacs poubelle avec vous.

 

Ramasse crotte

La pelle ou pince ramasse crotte est très pratique et appréciée pour éviter de se baisser.

Seulement si elle est très pratique à la maison, pour nettoyer les mines qui trainent dans la pelouse, il est tout de même moins pratique et agréable d’aller se promener en ville en se trimbalant son ramasse crotte sous le bras.

 

Même dans les caniveaux

Oui, même dans les caniveaux il convient de ramasser ce qu’a laissé votre chien derrière lui.

Certaines communes tolèrent les crottes dans le caniveau, puis ce sont les agents municipaux et véhicules de nettoyages qui viennent faire le ménage.
Mais d’autres l’interdisent.

Puis de toute façon… franchement, ça reste sale. Un sac en plastique, une poubelle et c’est réglé.

 

Espaces dédiés

Dernière solution, apprendre à votre chien à ne faire sa commission que dans les espaces dédiés mis à disposition par les collectivités.

C’est typiquement le canisite, un petit espace aménagé de façon à faciliter le nettoyage et le traitement de toue matière fécale.
Il est normalement conçu pour rassurer les chiens, être agréable pour eux et devenir un reflex, plutôt que de faire leurs crottes n’importe où.

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page