Anticiper les hausses pour réduire la mensualité de ses crédits ?

calculer les offres de crédit et les mensualités
Augmentation du prix de l’énergie, de l’alimentation, des matières premières… La flambée des prix tous azimuts peut pousser certaines personnes ou certains ménages vers une plus grande difficulté à rembourser leurs prêts ou à boucler les fins de mois.

Alors que les augmentations se poursuivent dans tous les secteurs, les salaires et les revenus des ménages ne connaissent pas une même augmentation.
Mises bout à bout, toutes ces mensualités peuvent devenir difficiles à gérer.

 

Les taux d’un crédit immobilier

Depuis le début de l’année 2022, on entend très souvent parler de la hausse régulière des taux d’intérêts pour les emprunts dans l’immobilier.

Ils ont effectivement connu d’importantes augmentations ces derniers mois, et la hausse devrait se poursuivre.

En effet, alors que le taux d’usure actuel est de 2,57% (au moment où nous écrivons ces lignes), la Banque de France vient d’annoncer qu’il sera revu à la hausse en octobre. Le taux d’usure est d’ailleurs toujours vérifiable sur le site de la Banque de France.
Cette augmentation devrait débloquer bon nombre de dossiers aujourd’hui rejetés par les banques, à cause justement de ce taux d’usure jugé trop faible.

acheter un appartement à Lyon
acheter un appartement à Lyon

Les acheteurs devraient donc avoir plus de facilité à obtenir un prêt immobilier, et le marché devrait se dégripper.

Même si ces taux augmentent, ils sont encore très intéressants comparés à ceux pratiqués il y a quelques années.
Si vous avez acheté votre appartement ou votre maison il y a une dizaine d’années, il y a fort à parier que vous n’avez pas un taux aussi bas.

Des mensualités élevées n’étaient sûrement pas un problème alors, mais peuvent le devenir avec toutes les hausses auxquelles nous allons devoir faire face.

 

L’inflation se poursuit

Qu’il s’agisse des matières premières pour la construction ou les travaux de rénovation, ou bien pour l’alimentation, l’inflation ne cesse de se poursuivre.

Vous deviez faire des travaux dans votre maison, peut-être même pour mieux l’isoler et faire des économies de chauffage cet hiver ?
Le bois, les métaux, les produits tels que les fenêtres… tout augmente.

S’alimenter commencer également à devenir délicat pour de nombreuses personnes, tant le prix des produits alimentaires grimpe : huile, viande, pâtes, farine…
En moyenne, l’inflation sur les produits alimentaires a atteint 7,9% en août, et va continuer d’augmenter.

produits alimentaire en magasin
produits alimentaire en magasin

 

Hausse des prix de l’énergie

Les problèmes liés à l’énergie se suivent et s’accumulent.

Tout d’abord, la guerre en Ukraine provoquée par la Russie.
Pour faire face à l’agression de la Russie, l’Europe a décidé de réduire son approvisionnement en gaz russe.

Problème : une grande partie des pays Européens ont un énorme besoin en gaz.
La France aussi, a un énorme besoin de gaz : pour les industries, les commerces (boulangeries…), le chauffage des particuliers. L’augmentation énorme des prix du gaz atteint des folies, certains foyers ont déjà reçu des rappels de factures en milliers d’euros.

Le prix de l’électricité est également un énorme problème, avec des prix sur les marchés complètement fous.
En 2021, le tarif du MWh (mégawatt-heure) était de l’ordre de 40 à 100€.
Il a atteint en août 2022… 1 000€ / MWh !

chauffage central
Chauffage central d’une maison

La France est pourtant, logiquement, un grand pays producteur d’électricité.
Mais le manque d’investissements et de moyens, depuis des années, dans le domaine du nucléaire notamment, fait que de nombreuses centrales nucléaires sont à l’arrêt pour maintenance à cause de défauts divers.

Et le prix de l’électricité sur les marchés suit les tarifs du gaz.

Partout en France, de nombreuses personnes fuient donc les fournisseurs alternatifs dont les abonnements sont à des prix variables, pour revenir chez EDF en espérant limiter la hausse prochaine des factures.

Tout cela se cumule et peut devenir très stressant, voire un véritable problème, avec une question : comment boucler les fins de mois ?

Si une situation de crise n’est jamais souhaitable, il est parfois possible d’agir sur certains leviers.
Le gouvernement a mis en place une remise sur le carburant. Pour cet hiver, il sera nécessaire de réduire son chauffage et de porter davantage de vêtements chauds.

Mais les crédits en cours, les mensualités fixes… doivent être payés.

Va-t-il falloir choisir entre se nourrir, se chauffer, aller au travail et rembourser son crédit ?

crédit immobilier et achat de maison
rembourser le crédit immobilier de sa maison

 

Rachat de crédit

Le rachat et le regroupement de crédit peuvent être des solutions intéressantes pour réduire ses mensualités et échelonner les paiements.

Il s’applique aussi bien aux crédits à la consommation qu’aux crédits immobiliers.
Les marges de négociations des courtiers et des banques varient selon le nombre de crédits, leur type, leur durée, le montant des mensualités…

Dans le détail, cela devient vite une véritable gymnastique d’expert, pour savoir comment jongler entre toutes les options.
Des dossiers en ligne résument très bien tout cela, par exemple, voici ce qu’il faut savoir sur le rachat de crédit : entre le prêt à taux 0 que l’on peut conserver, le crédit à la consommation à renégocier et regrouper avec un crédit immobilier… il vaut mieux se faire bien accompagner sur la question.

 

Ne pas hésiter à comparer

Faire jouer la concurrence est un excellent moyen de parvenir à obtenir le meilleur taux possible.

Bien que les banques soient encore frileuses en ce moment pour accepter de nouveaux dossiers de crédit, la situation devrait s’améliorer dès octobre.
Les courtiers sont également prêts à travailler sur les meilleures offres possibles, d’autant plus qu’il y a logiquement plusieurs mois de blocage à rattraper. Tous les dossiers refusés jusque là pourraient se présenter à nouveau : un bon courtier devrait pouvoir débloquer la situation et négocier un taux très intéressant.

La fin d’année 2022 s’annonce difficile avec de nombreuses hausses, et l’année 2023 semble emprunter le même chemin.
Anticiper dès aujourd’hui toutes ces hausses et revoir ses mensualités, avant une trop grande remontée des taux de crédit, peut donc être salvateur.

 

A lire également

Assurance moto : les extensions à privilégier pour les taxi motos

Comment appelle-t-on un notaire ?

Faire un piège à mouche maison facile et pas cher

Partagez l'article :

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page