Comment appelle-t-on un notaire ? Et comment lui écrire ?

Panonceau office notarial
Projet immobilier, droit de succession, mariage ou PACS... à de nombreuses étapes dans la vie il peut être nécessaire de faire appel à un notaire. Autant savoir bien s'adresser à lui.

Recourir aux services d’un notaire est parfois nécessaire dans le cadre d’un contrat ou d’un engagement. Cependant, pour solliciter l’intervention de ce professionnel, il faut savoir comment s’adresser à lui. On vous en dit plus.

 

Quel est le titre d’un notaire ?

Le notaire est un officier public qui bénéficie de la délégation de puissance publique. Professionnel du droit, il a suivi le même cursus que l’avocat et le juriste. Au terme de sa formation et après avoir été nommé par décision du ministre de la Justice, il peut conserver son indépendance en tant que professionnel libéral. Le rôle du notaire est de donner des conseils juridiques dans différents domaines du droit, rédiger des actes et contrats, faire des négociations.

signature acte de vente devant un notaire
signature d’un acte chez un notaire

Quelle est donc la formule adaptée pour s’adresser à notaire ?

En France, Maître est le titre de civilité que portent plusieurs professions juridiques telles que les avocats, les huissiers de justice et bien évidemment les notaires.
La formule pour appeler un notaire est donc « Maître » et non « Monsieur ».

Les origines de l’appellation Maître remontent aux notaires qui faisaient partie d’une corporation et qui utilisaient cette appellation de civilité pour se reconnaître. Même s’ils ne sont pas les seuls, les notaires furent ainsi l’une des toutes premières professions juridiques à utiliser ce titre. Aujourd’hui encore, que ce soit en France ou en Belgique, on continue d’appeler un notaire et un avocat Maître.

Notez qu’à la fin de sa formation, avant d’être nommé notaire, son titre est Monsieur, Madame ou Mademoiselle. Il se fera appeler Maître pendant son exercice et reprendra son appellation d’avant sa nomination à la cessation de son activité.

 

Quelle formule de politesse pour un notaire ?

Si vous envoyez une lettre ou un courrier à un notaire, la formule d’appel que nous vous recommandons est bien sûr « Cher Maître » ou « Chère Maître ». Elle est pratiquement la même pour les notaires, les avocats et les huissiers de justice.

Panonceau d'un office notarial
Panonceau d’un office notarial

En ce qui concerne la formule de politesse, elle peut varier selon les professions libérales. À la rédaction, nous vous proposons le modèle suivant : « Je vous prie d’agréer cher Maître/chère Maître, l’expression de mes respectueuses et sincères salutations ».

Vous pouvez également terminer votre lettre par : « Veuillez agréer, Maître (Cher/Chère Maître), l’expression de ma considération distinguée ». Il est également possible de conclure son courrier en disant « Je vous prie d’agréer, Cher/Chère Maître, l’assurance de mes sentiments respectueux ».

 

Comment dire bonjour à un notaire ?

Si vous avez pris rendez-vous avec un notaire et que vous souhaitez vous adresser à lui, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez simplement l’appeler Maître en disant par exemple « Bonjour Maître » lorsque vous êtes en face de lui.

Si vous êtes devant son secrétaire et que vous désirez demander à vous entretenir avec le notaire, dites « Maître, suivi de son nom de famille ». Faites de même si vous devez l’appeler dans un endroit où il y a du monde. La deuxième possibilité est de s’en tenir à cher Maître ou chère Maître pour s’adresser à lui ou elle.

 

Comment s’adresser à un notaire par email ?

Pour adresser un courrier à un notaire, vous devez envoyer un mail formel. Pour cela, il faut être précis, clair et concis. Commencez par utiliser une adresse mail neutre qui contient vos prénom(s) et votre nom réel en évitant les surnoms et pseudonymes. Utiliser une adresse mail professionnelle offre plus de crédibilité. Les mails les plus précis et concis retiennent facilement l’attention. Veillez donc à écrire une description courte dans la partie « Objet ». L’en-tête doit être clair et refléter le contenu du message tout en restant succinct. Passez ensuite aux salutations en utilisant l’une des formules d’appel mentionnées plus haut. Privilégiez le nom du notaire à son prénom.

Le premier paragraphe de votre mail doit servir à vous introduire. Vous devrez donc mentionner vos prénom(s) et noms que nous conseillons d’écrire en entier, n’utilisez pas juste vos initiales. Donnez ensuite le motif de votre message succinctement et dites comment vous avez eu l’adresse mail du notaire. Une fois que c’est fait, vous pourrez maintenant rédiger le message en étant bref et précis.

La longueur de votre texte est importante.
Hormis pour les dossiers complexes, et surtout lorsque vous avez déjà entamé la relation avec votre notaire et le suivi d’un dossier, restez concis.
Une règle que l’on entend souvent, même si elle n’est pas à prendre au pied de la lettre évidemment, est que la longueur du texte de l’email ne doit pas dépasser 5 paragraphes de 5 phrases maximum. Le mail se terminera bien évidemment par une formule de politesse.

C’est lors de vos échanges en rendez-vous (physique ou par téléphone) avec votre notaire que vous évoquerez les moindres détails.

 

Quel est le titre d’un clerc de notaire ?

Peut-on appeler un clerc de notaire Maître ? Beaucoup de personnes se posent cette question lorsqu’elles doivent s’adresser à un clerc. Le greffier de notaire est une personne qui collabore étroitement avec le notaire dans le cadre de son service notarial. Tout comme le notaire, il est un vrai professionnel du droit et travaille sous la responsabilité de ce dernier. Le clerc de notaire est ainsi tenu de maîtriser le fonctionnement juridique et de maintenir ses connaissances à jour étant donné que le droit et la jurisprudence sont en perpétuelle évolution.

En partie, le rôle du collaborateur du notaire consiste à constituer et contrôler les dossiers, à faire des recherches et à collecter des documents administratifs dans le cadre de la rédaction des actes et accords des différentes parties. Toutefois, bien que le clerc de notaire ait prêté serment comme le notaire et travaille en étroite collaboration avec ce dernier, il ne bénéficie pas de l’appellation de « Maître ». Cette appellation honorifique est réservée au notaire. Toutefois, le clerc titulaire du diplôme de l’IMN peut évoluer vers le notariat et acquérir le titre de civilité Maître.

Nous espérons que ces quelques conseils vous aiderons dans vos démarches et vos projets !

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page