Quelle nourriture donner à son chinchilla ?

chinchilla domestique gris
Mignonne boule de poils toute douce, le chinchilla domestique est un gros gourmand. Pourtant, il lui faut une alimentation bien adaptée à son système digestif fragile.

Si vous êtes le ou la propriétaire d’un chinchilla, ou que vous avez pour projet d’en avoir un, alors vous devez connaître son régime alimentaire. Les chinchillas sont des herbivores et ont besoin d’une alimentation riche en fibres.

Ce petit rongeur tout mignon, véritable boule de poils soyeuse, a un système digestif plutôt fragile et une erreur est vite arrivée.

 

Origines et régime alimentaire du chinchilla

Dans la nature, les chinchillas sauvages sont originaires de la cordillère des Andes, très grande chaîne de montagnes en Amérique du Sud.

Leur environnement naturel est donc un paysage de montagne, avec de fortes variations de températures et un climat rigoureux. Les températures peuvent dépasser 20°C en journée, pour descendre à -20°C la nuit. Il peut vivre jusqu’à 4 500m d’altitude.

Dans cet environnement sec et rigoureux, le chinchilla se nourrit d’herbes sèches, d’écorces, végétaux secs et cactées.

A la maison, le chinchilla domestique, bien qu’étant un hybride issu de croisements, reste proche de son ancêtre sauvage. Et ses besoins sont sensiblement identiques.

Notamment : il a beaucoup besoin de fibres !

 

Le foin

L’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour votre chinchilla est de lui fournir du foin en abondance. Le foin est une excellente source de fibres et d’autres nutriments dont votre animal a besoin pour rester en bonne santé.

Votre petit animal doit avoir en permanence du foin pour se nourrir, c’est son aliment principal.
Choisissez un foin de qualité, bien sec et propre, sans poussières ni mauvaises herbes (orties, chardons…). Il lui faut un produit de qualité.

Autre avantage : le foin est sec, ce qui permet au chinchilla de se faire les dents en même temps qu’il mange.

Placez le foin dans un distributeur à sa hauteur, mais sans toucher le fond de la cage : ainsi le foin reste à l’abri de l’eau ou de l’urine et est toujours propre.

Il faut lui en donner tous les jours et veiller qu’il n’en manque pas.

Chinchillas avec du foin à manger
Chinchillas avec du foin à manger

 

Granulés

Les granulés constituent l’autre élément de base du régime alimentaire du chinchilla domestique. Les granulés sont un mélange de foin, de céréales et de légumes qui fournissent à votre animal tous les nutriments dont il a besoin. Vous ne devez donner à votre chinchilla qu’une petite quantité de granulés par jour – environ 30 à 40 grammes de granulés pour un chinchilla adulte.

Évitez de donner aux chinchillas des granulés destinés à d’autres rongeurs comme les souris, les rats ou les lapins.

Ces granulés ne sont pas nutritionnellement équilibrés pour les chinchillas et peuvent entraîner des problèmes de santé.

 

Lui fournir une eau propre

Il est important de fournir de l’eau fraîche à votre petit compagnon à fourrure, et ce à tout moment. L’eau aide votre animal à rester hydraté et facilite la digestion. Vous pouvez donner à votre chinchilla de l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille.

Evitez de placer cette eau dans un bol ou une gamelle qu’il pourrait facilement renverser, et mouiller le fond de sa cage.

Préférez un système qui ressemble à un biberon avec un petit tuyau, à fixer à la verticale et à l’extérieur de la cage.
Le chinchilla ira boire petit à petit, sans risquer de renverser l’eau.

 

Eviter les fruits et légumes frais

Quand on pense à un petit rongeur herbivore, on peut être tenté de lui donner des fruits et légumes frais pour diversifier son alimentation, comme on le ferait pour un lapin.

Or, souvenez-vous : le chinchilla vient d’un milieu plutôt désertique et sec en haute altitude.
Son système digestif n’est pas du tout adapté à une alimentation trop riche en fruits et légumes frais. Ils peuvent provoquer chez lui des diarrhées, parfois violentes et fatales.

Si vous habituez votre chinchilla dès qu’il est tout jeune, et de façon progressive, il pourra en manger un peu.
Un petit morceau de pomme, une feuille d’endive… mais cela doit rester très occasionnel, et en petite quantité.

Surveillez bien ses crottes : au moindre signe de diarrhée, il faut stopper.

chinchilla gris domestique
Chinchilla domestique – crédit photo : Salix

 

Eviter de trop le nourrir

Une autre erreur facilement commise, est de vouloir trop prévoir ou d’être trop généreux avec sa boule de poils.
Le chinchilla n’est pas vraiment capable de bien s’autoréguler. Si vous lui donnez trop à manger, il va trop manger.

Evitez donc de vouloir trop le gâter, ou de lui mettre l’équivalent de 2 ou 3 jours de rations pour être tranquille. C’est mauvais pour sa santé.

En plus, il aime évoluer dans un environnement propre, et avoir une eau et une nourriture fraiches et propres.
Si la nourriture traine plusieurs jours, prend l’humidité… il va moins apprécier.

Préférez également la fin de journée voire la soirée pour lui donner à manger.
Le chinchilla est un animal plutôt nocturne : il va généralement dormir en journée et s’agiter la nuit. C’est donc le bon moment pour qu’il mange.

 

Petites friandises

Difficile de résister à cette mignonne bouille, à ce compagnon tout doux, à ses petites pattes rigolotes lorsqu’il se nourrit… et on a envie de le gâter.
Mais là aussi, attention.

Une alimentation trop grasse ou sucrée ne lui convient absolument pas.
Or avec des friandises et sachets de gourmandises achetés en grandes surfaces, c’est souvent le problème : des produits industriels de mauvaise qualité.

Choisissez-les biens !
Pas de sucre, pas de gras. Surtout pas de graines type tournesol etc.

Plutôt des petits fruits secs ou des herbes et plantes séchées : c’est l’idéal !

 

jeune chinchilla dans sa cage
jeune chinchilla dans sa cage

Le chinchilla mange ses crottes

Eh oui ! Cela peut paraître étonnant, mais si vous voyez votre chinchilla manger ses crottes c’est tout à fait normal.
En effet, c’est un animal caecotrophe. Au premier passage dans son tube digestif, tous les aliments ne sont pas digérés. Il a besoin d’un deuxième passage pour véritablement réussir à tout digérer.

C’est quelque chose que l’on retrouve aussi chez le lièvre par exemple.

Et vous, vous avez un chinchilla ? Comment vous occupez-vous, qu’est-ce que vous lui donner à manger ?

 

A lire également :

Expressions avec des animaux

Tout savoir sur le mouton

Lutter contre les poux rouges des poules

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page