Préparer son séjour au Canada et demander une AVE

Ville de Toronto au coucher de soleil
Road trip, randonnée dans les immenses espaces canadiens, visiter Toronto ou Montréal ou bien pour le boulot : préparez votre séjour au Canada.

Hors Union Européenne, il vous faudra obtenir des autorisations spécifiques pour entrer dans un pays, le passeport seul ne suffit pas.
C’est le cas de l’Amérique du Nord, qu’il s’agisse des USA ou du Canada.

Pour ce dernier, si vous souhaitez y aller directement en prenant l’avion (pour le tourisme comme pour un voyage d’affaires), vous aurez besoin d’une autorisation électronique.

 

Feuille d'érable en forêt
Visite au pays du sirop d’érable – Crédit : Guillaume Jaillet

Qu’est-ce que l’AVE Canada ?

L’AVE signifie Autorisation de Voyage Electronique et est l’une des autorisations nécessaires pour tout étranger qui souhaite entrer sur le territoire Canadien, tout en étant dispensé de visa.

Valable pour une durée maximale de 5 ans, ou jusqu’à expiration de votre passeport s’il expire plus tôt. En effet, cette autorisation est liée au passeport.

Elle permet des séjours jusqu’à 6 mois consécutifs, sans limite de fréquence pendant toute sa durée de validité.

Nécessaire et obligatoire pour passer la douane à la frontière, vous n’en aurez plus besoin pour circuler à l’intérieur du territoire.

 

Qui a besoin d’une AVE pour entrer au Canada ?

Toutes les situations ne sont pas identiques.

Pour les touristes Européens

Les citoyens résidents de nombreux pays doivent obtenir un visa pour un séjour touristique.

Rue à Montréal
Rue à Montréal – Crédit : The Bialons

Mais pour les Européens qui souhaitent prendre l’avion la demande d’AVE Canada suffit.
Les avantages sont multiples : facile et rapide à obtenir, démarches à faire en ligne, moins cher que le visa…

C’est la situation la plus commune : si vous prenez l’avion pour cette destination, vous avez obligatoirement besoin d’une AVE.

C’est également le cas si vous ne faites que transiter par un aéroport canadien.

 

Pour travailler

Ici cela va dépendre de ce que l’on définit comme « travailler ».

Un séjour, un salon, une réunion professionnelle ? Là aussi c’est de l’AVE Canada dont vous aurez besoin.

Si vous comptez vous installer et trouver un travail au Canada, alors inutile de faire la demande : si vous obtenez l’autorisation de travailler sur le territoire, vous recevrez cette attestation également. De même pour étudier, les règles ne sont pas les mêmes.

Panorama ville de Montréal
Panorama ville de Montréal – Crédit : Matthias Mullie

Ici on parle donc bien de court séjour dans le pays.

 

Passage par les Etats-Unis

Si vous comptez rejoindre le Canada en passant par les Etats-Unis, la situation va être différente selon que vous êtes titulaire d’une carte de résidence permanente ou pas (la fameuse carte verte), et d’un permis d’entrée aux Etats-Unis (I-327).

Vous pourriez avoir besoin d’une AVE ou bien d’un visa.

Notez que pour rentrer aux USA, il vous faudra certainement un ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

En passant au Canada depuis les USA en voiture, train ou bateau, vous n’avez alors pas besoin d’AVE, le passeport suffit. Les règles sont plus souples qu’en voyage en avion.

Vous pouvez donc décider d’organiser un road trip ou un trek au départ des Etats-Unis, pour ensuite rejoindre les régions montagneuses et les Grands Lacs par exemple.

Parc National Banff en Alberta
Parc National Banff en Alberta – Crédit : Sergey Pesterev

 

Quand la demander ?

Le plus tôt possible pour éviter tout retard administratif, d’autant plus qu’elle est valable 5 ans (ou jusqu’à expiration du passeport).
Vous pouvez donc facilement anticiper les démarches et la prendre plusieurs semaines avant votre voyage, pour être sûrs de l’avoir à temps.

Si vous n’avez pas pu vous organiser plus tôt, il est toujours possible de faire des demandes urgentes, si votre départ est imminent.
Mais il faut s’attendre à un surcoût pour accélérer la procédure. Cela peut toutefois vous sortir d’une situation délicate…

Nous vous conseillons également de faire la demande avant de prendre vos billets d’avion : si pour une quelconque raison la demande était rejetée, vous perdriez beaucoup moins que le prix d’un billet d’avion.

Dôme à Montréal
Dôme à Montréal – Crédit : Steven Wright

 

Est-ce que ce document suffit ?

Non, c’est une étape obligatoire sans laquelle votre entrée au Canada est impossible, mais elle ne garantit pas pour autant que vous aurez le droit d’y entrer.

Selon votre situation, les autres documents officiels restent de rigueur et sont nécessaire pour passer la frontière : passeport en cours de validité, carte verte si vous séjournez aux Etats-Unis, toute autorisation ou document spécifique…

En partant pour l’aéroport, n’oubliez donc surtout pas votre passeport !

 

Situation avec le Covid

Depuis le début de la pandémie et jusqu’à sa résolution, les règles changent souvent en Amérique du Nord comme ailleurs.
Présentation de test négatif, obligation vaccinale, vaccination des mineurs, délai de mise en quarantaine… Le plus sûr est de suivre les dernières obligations et informations à jour sur le site officiel de France Diplomatie, qui regroupe tous les conseils aux voyageurs par pays.

D’ailleurs, quel que soit le pays étranger dans lequel vous souhaitez vous rendre, un passage par le site France Diplomatie devrait être un reflex pour voyager en toute tranquillité. Ou en tout cas, en toute connaissance de cause.

 

A lire également :

Visiter Strasbourg : 12 choses à voir et faire

Capitales d’Afrique : tous les pays du continent africain

Prévoir des vacances dans le Languedoc Roussillon

Partagez l'article :

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page