Visiter Strasbourg : 12 choses à voir et faire

Les ponts couverts à Strasbourg
Découvrir la ville de Strasbourg, plus grande ville d’Alsace, nichée entre les Vosges et la Forêt Noire. Célèbre pour sa Cathédrale à un seule flèche, pour ses institutions européennes ou encore son histoire marquée par l’alternance entre appartenance à la France et à l’Allemagne.

Le temps d’un weekend ou de vacances, visitez Strasbourg, ses monuments historiques et la culture alsacienne.

Strasbourg est une très belle ville de France qui recèle milles et unes petites (ou grandes) merveilles à découvrir.
Nous pourrions écrire un roman entier, mais nous allons nous concentrer sur une douzaines de choses à voir et à faire dans la capitale alsacienne.

Le reste, vous pourrez le découvrir vous-même sur place pendant votre escapade.

 

La Cathédrale

Commençons par le joyau de la ville : la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg.

Unique, imposante, magnifique.
Il y aurait tant d’histoires et de détails à raconter sur ce majestueux édifice.

Cathédrale Notre Dame de Strasbourg
Cathédrale Notre Dame de Strasbourg – Crédit Jonathan Marchal

La Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, haute de 142 mètres, est visible non seulement de la ville mais aussi depuis une bonne partie de l’Alsace.
Randonnez dans le vignoble, dans les villages aux alentours, sur les hauteurs marquant le début des Vosges, et vous verrez toujours la flèche qui se lance vers le ciel.

Son style la rend immédiatement identifiable : construite dans le style gothique en grès rose des Vosges, avec son unique clocher terminé par une flèche, sa grande rosace, ses sculptures… impossible de la voir sans s’émerveiller.

Prenez également le temps de gravir les marches jusqu’à sa plateforme, d’où vous aurez une vue panoramique sur la ville, et jusqu’aux Vosges d’un côté, et la Forêt Noire de l’autre.

 

La Maison Kammerzell

Sur la place de la Cathédrale se dresse la magnifique Maison Kammerzell.
Elle est souvent présentée comme la plus vieille maison de Strasbourg, construite en 1427.

Son style et son allure sont uniques : c’est sans doute la maison traditionnelle dont les colombages sont les plus richement décorés, finement sculptés.
On a la reconnait également à ses vitres.

Maison Kammerzell
Maison Kammerzell – crédit photo Jean Baptiste

Aujourd’hui le bâtiment accueille un restaurant, réputé notamment pour sa choucroute garnie et sa choucroute de poisson.

 

La Petite France

C’est LE quartier incontournable de Strasbourg. Celui que l’on voit partout, en photos ou en reportages.

Historique, constitué de superbes monuments historiques et de maisons à colombage, au bord de l’Ill (l’ill est la rivière qui traverse la ville), à taille humaine…
Situé sur la Grande Île, le cœur de Strasbourg, il a beau être le quartier le plus touristique et le plus visité, il a réussi à garder tout son charme.

Quartier Petite France à Strasbourg
Quartier Petite France à Strasbourg – crédit Hugues de Buyer

Quartier piétonnisé, on y flâne au pied de ces belles maisons à colombages fleuries de géraniums à la belle saison. La plus remarquable est la Maison des Tanneurs, qui date de 1572. Les bateaux mouches filent sur l’eau en douceur, et l’on rêvasse dans cette ville moderne à l’allure moyenâgeuse. Ici, pas de grands immeubles, pas de hautes tours.

Les rues pavées, les poutres apparentes des façades, l’architecte préservée… ce n’est pas pour rien que le quartier est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Si dans son histoire la Petite France fut un quartier peu fréquentable ou agréable (prostituées, mauvaises odeurs des tanneries etc), c’est sans conteste l’un des plus beaux que vous puissiez voir aujourd’hui.

 

Les ponts couverts et le Barrage Vauban

Dans le prolongement de votre visite de la Petite France, rejoignez les ponts couverts et le Barrage Vauban.

Les ponts couverts sont construits sur les quatre bras de l’Ill et étaient à l’origine en bois, couverts d’une toiture, d’où leur nom. Ils furent construits au début du 13ième siècle.
Par la suite, les toitures qui couvraient les ponts ont été retirées et les ponts eux-mêmes reconstruits en pierre.

Ponts couverts et l'Ill à Strasbourg
Ponts couverts face au barrage Vauban

En face d’eux se trouve le Barrage Vauban, construit d’après les plans de Vauban.
Son rôle est protecteur et vient compléter les défenses de la ville.
Gratuit et ouvert au public, on peut le visiter et se rendre sur sa grande terrasse d’où l’on a une superbe vue sur les ponts couverts, la Petite France et même la Cathédrale.
C’est l’un des monuments à voir absolument à Strasbourg.

 

Le Quartier Allemand ou Neustadt

Emblématique et particulier avec son architecture parfaitement reconnaissable, la Neustadt, qu’on appelle aussi le Quartier Allemand ou Quartier Impérial, est lui aussi à voir absolument.

Cette extension de Strasbourg a été construite à partir de 1880 et jusqu’à la première Guerre mondiale, alors que l’Alsace et la Lorraine sont redevenues des régions de l’Empire allemand.

La Place de la République, anciennement la Kaiserplatz, est le centre de la Neustadt.
On y trouve le Palais du Rhin, ancien palais impérial, ainsi que la Bibliothèque Nationale Universitaire (BNU) ou encore le TNS, Théâtre National de Strasbourg.

Au printemps, impossible de manquer les photos des magnolias en fleur avec pour arrière-plan la Cathédrale de Strasbourg.

Dans le même quartier, on y trouvera aussi la très belle église Saint-Paul.

Eglise Saint Paul quartier Neustadt
Eglise Saint Paul – crédit Lucile Noiriel

 

Balade sur les quais et en bateau

Le cœur de la ville, la Grande île, est entourée de la rivière l’ill.
Canaux, quais et bateaux font partie du décor à Strasbourg.

Dans le centre-ville, surtout au printemps et en été, il est très agréable de se balader sur les quais aménagés et les plateformes.

quais au bord de l'Ill
quais de l’Ill à Strasbourg – crédit Jonathan Marchal

 

Lycée des Pontonniers à Strasbourg
Lycée des Pontonniers – crédit Lucile Noiriel

Les bateaux, menés par Batorama, vous font voir les bâtiments et les places sous un autre angle, en douceur.

On découvre au fil de l’eau les monuments historiques ainsi que les institutions européennes.

 

Le Parlement Européen et les institutions

Le débat, la démocratie, l’action politique : tout cela prend un sens particulier à Strasbourg qui héberge plusieurs institutions Européennes ainsi que le siège du Parlement Européen.

La ville est en effet Capitale Européenne, comme le sont Bruxelles et Luxembourg.
Ici, les députés européens travaillent à l’avenir de l’Europe et aux politiques qui gouvernent les pays de l’Union. Il est possible, sur réservation, de visiter le parlement.

Parlement Européen et institutions
Parlement Européen et institutions

D’autres institutions sont également présentes dans la ville : le Conseil de l’Europe juste en face du parc de l’Orangerie, l’Agora, la Cour Européenne des Droits de l’Homme.
Toutes sont situées dans le même secteur entre les quartiers de la Robertsau, du Wacken et de l’Orangerie.

 

Le parc de l’Orangerie

Face au Conseil de l’Europe se trouve le plus beau parc de Strasbourg : l’Orangerie.

Sur une superficie de 26 hectares, il ravit petits et grands dès l’arrivée des beaux jours.
Marcheurs, joggers, amoureux, familles… tout le monde aime déambuler dans les allées et se poser dans l’herbe de ce parc.

Au centre du parc se trouve le pavillon Joséphine, du nom de Joséphine de Beauharnais, épouse de l’Empereur Napoléon 1er.

On trouve également à l’Orangerie de nombreux nids de cigognes :
ici, vous pourrez les entendre et les voir de près ! Les cigognes ont l’habitude de voir du monde autour d’elles et reviennent chaque année pour élever leurs petits.

Cigognes dans leur nid
Cigognes dans leur nid

Tout autour du parc, on trouve d’excellents glaciers, un incontournable lors des fortes chaleurs estivales.

 

La cave historique des hospices de Strasbourg

Une plongée dans l’histoire, l’œnotourisme et le savoir-faire alsacien !

Dès 1395, au sein de l’hôpital civil de Strasbourg, fut crée la cave historique des hospices. Elle permet à l’hôpital d’atteindre l’autosuffisance.

A l’époque, nombre de malades payaient en terres, ou en faisaient dons pour le salut de leur âme. L’hôpital voit ainsi son patrimoine grandir et devient un riche propriétaire terrien, la vigne étant un temps une grande partie de ses biens.

Au fil des siècles, la cave a connu bien des difficultés, mais a toujours su s’adapter et se réinventer pour survivre.
Aujourd’hui, ce sont quelques 150 000 bouteilles qui sont écoulées chaque année. De vignerons et domaines partenaires collaborent avec la cave des hospices pour perpétuer six siècles de tradition et de savoir-faire.

La cave voutée de 1 200m² compte de nombreux foudres (les tonneaux) utilisés pour la maturation du vin.
Tous les vins sont respectueux d’une tradition ancestrale alsacienne. Ils sont élevés en foudres de chênes, et seuls sont autorisés les cépages alsaciens, à savoir : Pinot blanc, Pinot gris, Pinot noir, Gewurztraminer, Sylvaner, Riesling, Muscat et Klevener de Heiligenstein.

La cave compte parmi les meilleurs vins de la région.

Elle compte aussi des millésimes d’exceptions, conservés dans 3 foudres historiques de 1472, 1519 et 125.
Le vin blanc de 1472 est un millésime légendaire, l’un des plus vieux au monde.

 

Les musées

De nombreux musées fort intéressants vous en apprendront davantage sur l’histoire alsacienne, la culture et l’art.

Citons par exemple le Musée Alsacien, où l’on découvre les uses et coutumes d’antan dans la région. Retrouvez-y les textiles, sculptures et céramiques qui nous plongent dans l’Alsace de l’époque. Une façon de découvrir le folklore et les traditions.

Dans un tout autre style, visitez le musée Tomi Ungerer, célèbre dessinateur alsacien connu pour ses livres d’enfants, ses caricatures ou encore… ses dessins érotiques.
Tomi Ungerer a marqué le paysage et la culture alsacienne.

 

La gastronomie

Comment évoquer Strasbourg et l’Alsace sans parler gastronomie ?
S’il y a bien une chose qui met d’accord les bas-rhinois et les haut-rhinois, c’est le plaisir de bien manger.

A tort lorsqu’on parle de la capitale alsacienne, on pense immédiatement choucroute garnie ! Ou flammekueche (la tarte flambée) pour celles et ceux déjà un peu initiés.
Or on découvre rapidement toute la richesse de la cuisine alsacienne, avec un grand nombre de recettes et de spécialités toutes plus gourmandes les unes que les autres.

Tarte flambée ou flammekueche
Tarte flambée ou flammekueche

On vous fait une petite liste de ce qu’il faut goûter : la tarte flambée, le baeckeoffe (ou baeckaoffa), les fleischkiechle, les fleischschnecke, les spaetzles (des pâtes aux œufs super bonnes), les asperges, le presskopf, le pot-au-feu alsacien, le kougelhopf, les bretzels… bon stop, on y serait encore demain !

Rien de tel qu’un bon restaurant traditionnel ou une bonne Winstub pour savourer ces spécialités ! Et les resto à Strasbourg, y en a un paquet.

Comme dans beaucoup de villes, on évitera les restaurants qui voient défiler massivement les touristes et sont rarement les meilleurs.

Idéalement, demandez conseil à des amis locaux, à vos hôtes si vous louez un gîte ou une chambre d’hôtes pour votre séjour : ils sauront vous indiquer les meilleurs restaurants 😉

 

Le marché de Noël de Strasbourg

Si vous vous rendez dans la capitale alsacienne au début de l’hiver, vous connaitrez la joie de découvrir une région féérique, décorée et illuminée pour les fêtes de fin d’année.
Le marché de Noël de Strasbourg est le plus vieux de France, et très certainement le plus célèbre.

De fin novembre à fin décembre, les chalets en bois, où l’on déguste vin chaud, bredeles et autres spécialités gourmandes sont installés sur différentes places à travers la ville.
De la place de la Cathédrale à la place Broglie, en passant par Gutenberg et le marché off.

Aucune autre région ne vous fera vivre un marché de Noël aussi beau et intense que l’Alsace.

Partagez l'article :

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page