A Obernai 1 000 euros d’amende pour un mégot ou une crotte de chien

Maison à colombage à Obernai en Alsace

La ville d’Obernai déclare la guerre aux pollueurs !

Petite ville d’Alsace, située dans le Bas-Rhin à proximité de Strasbourg, Obernai est une très belle ville qui ravit les touristes et visiteurs aussi bien en été qu’en hiver pour le marché de Noël.

Mais voilà, les incivilités de quelques-uns finissent par pourrir l’environnement de tous, et la mairie a décidé de taper du poing sur la table.

 

Obernai, ville attractive pour le tourisme

Comptant une population d’un peu d’un peu moins de 10 000 habitants, Obernai est une ville d’Alsace qui attire beaucoup de vacanciers.

Une belle ville fleurie, des maisons à colombages magnifiques, un cadre environnant à ravir les visiteurs car la ville est implantée au cœur du vignoble, à deux pas des Vosges, du Mont Saint-Odile ou encore du Champ du Feu.

Eté comme hiver, la ville est très belle et mérite véritablement le détour.

Alors devant la hausse des incivilités et du nombre de déchets jetés sur la voie publique, pour préserver la beauté de la ville et la sérénité des habitants, la mairie durcit le ton.

 

Augmentation des incivilités et des déchets

Ce n’est un secret pour personne, partout la pollution devient un sujet majeur.
Impossible de faire une balade en famille, une promenade en vélo ou une randonnée sans tomber sur des papiers, des canettes, des mégots…

Une partie de la population est incivilisée et se moque totalement du reste de la planète.

Surtout, une nette augmentation se fait sentir depuis la fin du premier confinement, en juin 2020.

Un peu partout en France, on constate un regain de dépôts sauvages d’encombrants et de gravats. En ville, mégots de cigarettes, canettes, masques ou déjections canines se répandent sur les trottoirs.

mégot de cigarette jeté au sol
un mégot de cigarette par terre

Le Maire LR d’Obernai, Bernard Fischer, en a fait l’amer constat :

« Obernai est une belle ville entretenue avec 8.700 habitants. Néanmoins, ils sont exaspérés par le très faible pourcentage d’individus, pas forcément originaires d’Obernai, qui se permettent des dépôts sauvages. Je rappelle qu’un maire est mort il y a quelques mois dans le Var pour cette même raison »

« Ce sont toujours les mêmes. Ils empoisonnent la vie de tous les autres. Quand les gendarmes remontent la filière, il est proposé aux braves auteurs un petit procès-verbal de 130 euros, ce qui n’est pas suffisant. »

 

Amende de 1 000€ pour chaque dépôt de déchets

« Ras-le-bol ! »

Le Maire d’Obernai, Bernard Fischer, est exaspéré et le fait clairement savoir en conseil municipal.

Fini la tolérance, fini les petites amendes qui ne dissuadent personne.
Depuis le 1er Juillet 2021, le dépôt sauvage d’ordures ou le fait de jeter par terre ses déchets coûte très cher : 1 000€ d’amende !

Cela concerne aussi bien les déjections canines qui jonchent les trottoirs, après tout une crotte de chien sur le pavé n’est pas ce qu’il y a de plus admirable dans le paysage, que les mégots jetés au sol ou encore les poubelles laissées en pleine rue.

Encore faut-il prendre sur le fait l’auteur.
Si le flagrant délit risque d’être compliqué pour les crottes de chien et mégots, pour ce qui est des poubelles sauvages la police municipale d’Obernai dispose de certains avantages : recherche d’éléments dans les poubelles pour retrouver leur propriétaire, utilisation de la vidéo surveillance…

 

On trouve encore des excuses aux pollueurs ?

Sur les réseaux sociaux ou dans des commentaires, certains s’emportent contre une telle mesure : excessive, punitive, déraisonné…

Pourtant les faits sont là : les mégots de cigarettes, pour ne prendre que cet exemple, polluent l’environnement sur le long terme, pendant des années.
Et la décision de la mairie vise à frapper fort contre tout rejet de déchets.

De plus on ne peut pas dire qu’Obernai ne fait rien pour faciliter la collecte, le tri et le recyclage des déchets : déchetteries accessibles aux habitants, tri sélectif, incitation au compostage à domicile, broyage gratuit des végétaux, poubelles publiques, distributeurs de sacs pour déjections canines…

Jusqu’où faudrait-il prendre par la main celles et ceux qui refusent de jeter leurs déchets dans une poubelle ?
Comme souvent, l’argument qui peut faire mouche est l’argent.

Le Maire, Bernard Fischer, est en tout cas bien décidé à rendre sa ville plus propre et agréable à vivre, ainsi que d’autres communes en inspirant d’autres mairies.

Il le rappelle d’ailleurs : « il faut un moment donné toucher un peu au portefeuille pour faire réfléchir quelques personnes » ; « il ne s’agit pas de stigmatiser ou de fustiger, mais simplement de rappeler à l’ordre ».

Passé une période pendant laquelle la police municipale fait preuve de pédagogie, ce sera tolérance zéro.

A Obernai, les pollueurs seront les payeurs.

Crédit photos : Pixabay

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page