Allaiter dans un lieu public, un problème qui ne devrait pas en être un

Femme qui allaite son bébé
Aujourd'hui encore, les femmes qui allaitent dans un espace public sont trop souvent la cible de remarques, regards déplacés, voire de violence. Pourtant, allaiter en public ne devrait pas être un problème.

Jeune maman, vous stressez peut-être à l’idée d’allaiter en public et vous vous posez un certain nombre de questions ?

Pourquoi en 2021 y compris dans les pays occidentaux, et en France, allaiter dans un lieu public est encore si problématique ?
Pourquoi quelque chose de si naturel et essentiel (vital pour le bébé au passage), se transforme en fait divers ?

 

Des comportements choquants

Sur les réseaux sociaux comme dans la presse, émergent de temps en temps des comportements totalement choquants.
C’est par exemple le cas avec une situation récente à Bordeaux, rapportée dans la presse après avoir suscité beaucoup d’émotion sur les réseaux sociaux.

Une jeune maman, accompagnée de son bébé de six mois criant toujours plus fort car il avait faim, lui a donné le sein pendant qu’elle faisait la queue tout en essayant de rester discrète.
Elle a alors été prise à partie par une femme, s’est faite insultée puis giflée, alors qu’elle tenait toujours son bébé dans les bras.

Son témoignage est notamment visible en vidéo sur Doctissimo.
Les réactions indignées ont été très nombreuses.

Si une telle démonstration de violence gratuite est choquante, ce n’est malheureusement pas un cas isolé, ni en France ni ailleurs dans le monde.

 

Le droit français sur l’allaitement en public

D’ailleurs, que dit la loi sur l’allaitement en public en France ?

Sans s’inventer juristes ni aller trop loin dans l’analyse, rappelons simplement que absolument rien dans la législation française n’interdit ou ne réprime une femme qui donne le sein à son bébé dans un lieu public.

Si l’exhibition sexuelle est bien punie par la loi, donner le sein n’est aucunement considéré comme de l’exhibition.
Et heureusement !

A ce sujet, la promotion de l’allaitement maternel fait partie des objectifs du le Programme national nutrition santé (PNNS).
Et en consultant différents chiffres et analyses faites en France (Epifane ; enquête nationale périnatale…), le recours à l’allaitement est trop faible dans notre pays, sa durée trop courte et sa mise en pratique sujette à trop de contraintes, notamment après la reprise du travail.

En somme, pour le bien de l’enfant surtout : il faut faire la promotion de l’allaitement !

 

Droit à l’allaitement : une bataille livrée dans de nombreux pays

Certains pays sont bien plus avancés que la France à sujet, aussi bien sur l’évolution de la mentalité que sur la législation.

En Australie, selon divers témoignages de jeunes mamans sur le web, allaiter son bébé dans un lieu public n’est pas un problème.

Le parlement Ecossais a légiféré de façon à protéger les mamans qui allaitent leur bébé : interdire ou tenter d’interdire à une femme d’allaiter son enfant (jusqu’à 2 ans) est sanctionné.

Même les Etats-Unis, qui sur tellement d’autres sujets ne sont pas les meilleurs élèves au monde, ont adopté des lois pour « garantir le droit de chacune d’allaiter son enfant dans l’espace public ».
Les USA vont même plus loin : demander à une femme de se rendre dans un espace spécifique pour donner le sein au bébé est interdit.

A l’inverse, dans d’autres pays, comme en Inde, les femmes doivent livrer une véritable bataille pour que leurs droits soient reconnus et qu’elles puissent librement s’occuper de leurs enfants.

 

Techniques pour allaiter discrètement

On peut régulièrement trouver des astuces et conseils pour que les jeunes mamans puissent allaiter facilement dans un lieu public, tout en restant discrètes.

Le besoin de se sentir bien, à l’aise et en sécurité pour allaiter son bébé est évidemment tout à fait compréhensible.
Ne serait-ce que pour passer un moment serein, aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

On peut toutefois s’interroger, et même, on doit s’interroger, si les choses ici sont en ordre.
Si c’est bien à la maman de tout faire pour se cacher, ou si le problème ne vient pas d’ailleurs.

 

Le regard des autres

Au-delà des agressions physiques et verbales, la pressions sociale et la demande de mise en retrait des femmes en train d’allaiter augmentent régulièrement.

Une maman va ainsi subir des regards ou des remarques déplacées.
On peut lui demander de se cacher davantage, ou de changer de lieu ou de pièce (dans un restaurant ou sur la terrasse d’un bar par exemple), pour une question de pudeur.

Qui doit changer de comportement ? Qui doit changer de regard ? Qui doit avoir honte de la situation ?
Une mère qui nourrit son enfant, ou des personnes tierces qui estiment leur droit et leur point de vue personnels au-dessus de tout ?

 

Entre absurdité, obscurantisme et malsanité

Pourquoi une femme, qui répond à un besoin tout ce qu’il y a de plus naturel et vital de son bébé, devrait avoir honte et devrait se cacher ?

On peut se poser la question des motivations profondes de tous les opposants et toutes personnes qui se disent choquées à la vue d’un bout de sein sur une terrasse ou dans un restaurant.

Voir que les jeunes mamans subissent encore autant une telle pression sociale, sont la cible d’agressions physiques et verbales, est (ou devrait) être bien plus choquant que la simple vue d’un peu de chair.
Cela semble renvoyer à un âge obscure et ancien.

Si des mamans cherchent des solutions pour se cacher, c’est aussi par crainte des jugements, des regards pervers et malsains.

Ironiquement, dans la vie comme sur les réseaux sociaux, beaucoup s’offusquent facilement en voyant un bout de sein d’une femme en train d’allaiter, criant à l’atteinte à la pudeur, quand la nudité n’a jamais été aussi présente et banalisée par ailleurs (clips, vlogs…).

Et que dire de Facebook et de sa politique de censure extrêmement stricte dès qu’il s’agit d’un sein, mais complètement laxiste concernant des fais tellement plus (et réellement) graves.

Le malaise n’est pas du bon côté.

 

Proposition de loi à suivre

Une proposition de loi datée du 9 mars 2021, et consultable sur le site de l’Assemblée Nationale www.assemblee-nationale.fr, va heureusement dans le bon sens et semble intéressante à suivre au cours des prochaines semaines et prochains mois.

Parmi les propositions et les différents articles, notons la promotion de l’allaitement via des campagnes d’information ; une meilleure protection des femmes lors de leur congé maternité ; ou encore la protection de l’allaitement dans l’espace public, en punissant l’interdiction d’allaiter par une amende de 1 500€.

Cette loi, si elle voit le jour, fera peut-être avancer le sujet en France et allaiter dans un lieu public ne sera plus un problème.

Crédit photo : unsplash

A lire également :

Prénom de fille rare

Massage de femme enceinte, conseils et techniques

Fly Yoga

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page