Le théâtre d’improvisation : idée de sortie à tester

sièges dans une salle de spectacle au théâtre

Soirée fun, moment de rire et de détente, convivialité… mais aussi école de la vie, pour apprendre sur soi-même et avancer.

Travailler une forme d’expression, qu’il s’agisse de musique, de chant, de danse… est toujours une excellente chose qui devrait constamment être encouragée, et ce à tout âge.
La scène est particulière. C’est un endroit à part dans le temps et l’espace, ou le comédien / la comédienne / l’acteur / la chanteuse… se transforme, se transfigure, entre dans un monde à part où tout est possible.

C’est notamment vrai avec le théâtre d’impro, où l’inconnu est la norme.
Pendant la représentation tout peut arriver : rien n’est écrit, rien n’est préparé, les comédiens interagissent avec le public et font appel à toutes les techniques de l’art dramatique.

Origines du match d’impro

Le concept du match d’impro est apparu en 1977 au Québec, où plusieurs comédiens et Robert Gravel désinisèrent les règles particulière de cet forme théâtrale.

Un principe de base assez spécial inspiré de l’univers du hockey sur glace (et pourquoi pas ?!) : les joueurs et joueuses s’affrontent sur scène, une mini-patinoire, en portant une tenu règlementaire. Alliant sport, jeu de scène, spectacle, ils peuvent chanter, courir, sauter, mimer… tout faire en fait.

Le format du match d’improvisation s’est rapidement répandu dans les pays francophones, puis étendu encore par la suite.

Au-delà des représentations des compagnies, il existe également des festivals qui voient s’affronter des troupes issues de plusieurs pays, comme le Mondial d’improvisation à Strasbourg, le festival international Subito en Bretagne ou encore Impro en Seine.

Ecoles et compagnies se sont créées partout en France et permettent de profiter des spectacles tout au long de l’année ou de se lancer sur scène.

 

Qu’est-ce que le théâtre d’improvisation

Deux équipes, composées de 3 à 6 joueurs / joueuses, et parfois d’un coach en plus, s’affrontent au cours du match.

Pendant la représentation, plusieurs improvisations ont lieu et à la fin de chacune le public vote pour attribuer un point à l’une des équipes. A la fin du match, celle qui compte le plus de points a gagné.

Une improvisation est toujours unique : c’est le principe même de cet art.
Rien n’est écrit, rien n’est préparé, rien n’est répété.
Ainsi, même en allant voir la même compagnie jouer toutes les semaines, et même en reprenant des thèmes similaires, chaque spectacle sera unique.

Le match d’impro se décompose en 2 périodes de 45 min, avec un entracte.

Surtout, les comédiens ne sont pas seuls à « jouer » ni à décider.
La mise en scène, l’animation et le déroulé du théâtre d’impro implique d’autres personnes.

MC : le Maître de Cérémonie
Il s’agit d’un acteur ou d’une actrice, qui accueille le public et met l’ambiance dans la salle. C’est un animateur de soirée : présentation des comédiens, comptage des votes, animations…

MJ : le Maître de Jeu
C’est lui qui assure le bon déroulé du match d’impro.
Il définit les thèmes et les catégories, la durée et le type de jeu. C’est également l’arbitre : à tout moment (et il ne s’en prive généralement pas…) il peut intervenir pour rebondir sur un jeu de mots, sur une blague ou une mise en scène, rajouter des règles pour déstabiliser les comédiens ou même les sanctionner s’ils dévient trop.

DJ : le Disc-Jokey
Les impros, temps de pauses etc son rythmés par des musiques et sons gérés par le DJ.
Il se doit d’être très attentif et réactif à tout ce qu’il se passe.
N’oublions d’ailleurs pas les jeux de lumière sur scène et dans la salle.

Le public
Et oui ! Lors d’un match d’impro, le public a son rôle à jouer.
Il peut choisir des thèmes, des mots, influer sur le caractère d’un personnage ou sur le lieu où doit se dérouler l’improvisation.

Les réactions du public, ses rires et encouragements, donnent aussi des indications aux comédiens et au MC qui vont faire évoluer le jeu en fonction.

Si vous voulez profiter à fond d’un match d’impro, donnez-vous à fond et encouragez les comédiens !

 

Les styles de jeu

Il y a deux types d’improvisation.

Mixte : les deux équipes jouent ensemble et improvisent ensemble.
Exercice difficile pour les comédiens, surtout s’ils ne connaissent pas l’équipe adverse.

Comparée : chaque équipe joue son improvisation à son tour selon les mêmes règles.
L’équipe qui attend son tour n’a pas le droit de profiter de ce temps supplémentaire pour discuter et préparer son jeu.

 

Catégories du théâtre d’impro

Une autre spécificité du théâtre d’impro, qui contribue grandement au fait que chaque représentation est unique, est qu’il existe un grand nombre de catégories de jeux… et que bien sûr toutes ne seront pas traitées.

Exemple de catégories d’impro.

Chantée : les joueurs s’expriment uniquement en chantant.

Rimée : les joueurs doivent nécessairement faire des rimes lorsqu’ils s’expriment.

Accent : chaque comédien ou comédienne se voit attribuer un accent et doit le conserver jusqu’au bout (Belge, Québécois, Allemand, accent du sud…).

Genre filmique : l’impro doit se jouer à la manière d’un type de film (film d’horreur ; comédie ; western ; manga…).

Peau de chagrin : une impro est jouée pendant 3 min, puis rejouée à l’identique en 1 minute, puis 30 secondes et enfin en 10 sec. (à la fin… c’est du grand délire !).

Les comédiens peuvent intervertir les personnages en cours de jeu sur ordre du MC, accélérer leur rythme, utiliser des accessoires, devoir mimer…

 

Amateurs et professionnels

On retrouve sur l’ensemble du territoire et surtout dans toutes les grandes villes des associations et compagnies de théâtre d’improvisation.

Certaines associations comptent plusieurs centaines de membres et de nombreuses équipes.

Certaines équipes sont des professionnels qui se produisent régulièrement et vivent (en tout cas en partie) de leur travail.

Très souvent, les spectacles sont donnés par des comédiens amateurs, qui continuent d’apprendre et de s’exercer. Aussi les niveaux peuvent varier.
Dans tous les cas, soutenir les comédiennes et comédiens sur scène pour l’énergie qu’ils déploient et le moment passé ensemble est le meilleur moyen de les faire progresser.

Si vous n’avez encore jamais vu de théâtre d’impro, si vous ne connaissez pas toutes les équipes dans votre ville ou votre région : allez les voir !

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
A lire

Vous aimerez aussi

Retour haut de page