Les sports extrêmes séduisent toujours plus

un surfeur dans un gros rouleau
Vivre de nouvelles expériences pour ses vacances, se lancer des défis ou être pleinement sportif dans une discipline : les sports extrêmes séduisent.

A l’échelle humaine, le sport n’est pas né il y a si longtemps que ça. Certes, les Grecs antiques ont inventé les Jeux Olympiques où ils s’affrontaient lors de diverses épreuves sportives devant un public populaire. Mais cette pratique a finalement rapidement disparu pour ne ressurgir qu’à la fin du 19ème siècle avec les Jeux Olympiques modernes et la fameuse expression « l’essentiel est de participer » de Pierre de Coubertin. Et même à cette époque, le sport était réservé à quelques privilégiés et n’avait pas encore conquis le grand public.

Cependant, avec l’avènement de grands évènements sportifs comme le Tour de France ou la Coupe du Monde de football et leur retransmission dans de nouveaux médias tels que la radio puis la télévision, le 20ème siècle est définitivement devenu le siècle du sport de masse. Les clubs sportifs se sont multipliés et le temps libre a fait le reste. Presque tout le monde désormais s’adonne régulièrement à une pratique sportive de son choix.

Les sports extrêmes ne font pas exception à cette règle malgré un nombre de difficultés plus élevé pour pratiquer. Notamment, de nombreux sports nécessitent de se retrouver en pleine nature, ce qui peut être un obstacle à la pratique des citadins. Malgré tout, ils continuent de se développer à grande vitesse. Car comme on va le voir, les sports extrêmes savent s’adapter à tout. Ils ont su se renouveler pour proposer la meilleure expérience possible.

 

Des sports de plus en plus populaires

Les sports extrêmes ont longtemps eu mauvaise réputation principalement à cause de la dangerosité dont on les accuse. Or, cet inconvénient semble aujourd’hui largement effacé des conversations entre accros à l’adrénaline. La raison en est que l’innovation est constante dans les sports à sensations. Le matériel ne cesse d’évoluer privilégiant la sécurité mais aussi les performances sur lesquelles se focalisent les pratiquants. Par exemple, tous les sports de glisse proposent désormais des planches de surf, snowboard ou encore kitesurf sorties des cerveaux des meilleurs ingénieurs. A l’inverse, les sports traditionnels comme le football, le tennis ou encore le badminton bénéficient de peu d’innovation, et cette dernière est souvent réservée aux professionnels.

des snowboarders descendent une piste

 

Un public plus vaste

Le public pour les sports extrêmes a également beaucoup changé. Au tout début, le parachutisme par exemple n’était pratiqué que par les militaires, tout comme le rafting ou le parapente. Puis, après la grande guerre, quelques têtes brûlées accédèrent peu à peu à ces disciplines qu’ils transformèrent en disciplines sportives. Mais on était encore loin de la fondation de sociétés structurées proposant ces activités en tant que loisirs. Celles-ci ne sont apparues que bien après. Auparavant, il a fallu construire des routes menant aux lieux de pratiques souvent en plein cœur de la nature, et de nombreuses infrastructures. Il a fallu convaincre les citadins qu’ils pouvaient eux aussi profiter de ces nouveaux sports outdoor.

Une offre facilitée

Aujourd’hui, la nature est de plus en plus prisée, d’autant plus qu’elle a tendance à disparaître devant la bétonisation de la société. Les sportifs amateurs recherchent avant tout une expérience unique qu’ils ne trouveront que loin de leurs pénates. Cette soif de moments authentiques et inoubliables profite aux sports outdoor qui se développent à tous les niveaux de la société. Le plus frappant est sans doute l’apparition de coffrets cadeaux proposant de vivre des aventures sportives ou de simples expériences dépaysantes impliquant la pratique de sports extrêmes. Ce sont devenus des produits courants de consommation. En toute occasion (anniversaire, mariage, fêtes de fin d’année…), on peut vous offrir un peu de bonheur sportif dans une box. Cela en dit long sur la place des sports extrêmes dans notre société.

 

Les sports aériens

Les sports aériens sont une catégorie de sports extrêmes à part. En effet, ils nécessitent des moyens matériels importants et restent globalement moins accessibles que les sports de montagne par exemple. Leur renouveau indique une société riche et prospère, prête à tout pour se fournir en adrénaline, malgré les impacts environnementaux évidents.

Le parachutisme : un véritable symbole

Le parachutisme illustre à la perfection l’essor des sports extrêmes. Car de quoi s’agit-il en réalité ? On monte dans un avion qui s’envole à plus de 4000 m d’altitude et on saute, en compagnie d’un moniteur, en chute libre. Solidement attaché à l’instructeur, on fait des pointes à 200 km/h durant quelques dizaines de secondes. Puis le parachute s’ouvre et on redescend beaucoup plus tranquillement sur la terre ferme. Bref, pour quelques secondes de plaisir et de sensations extrêmes, on n’hésite pas à mobiliser un aéronef, son pilote, et un parachutiste professionnel. Autrefois, quiconque aurait demandé une telle organisation aurait été pris pour fou. Aujourd’hui, il est courant de fêter son diplôme en faisant un saut en parachute.

une équipe saute en parachute avec des fusées

 

Le saut à l’élastique : renaissance grâce aux enterrements de vie de célibataire

Le saut à l’élastique vient d’une tradition ancestrale de tribus de l’Océan Pacifique. Ces derniers, lors d’un rite de passage, s’attachaient avec de grandes lianes avant de sauter du haut d’un pont. La pratique a été ramenée en occident par le Néo-Zélandais AJ Hackett. Désormais, de nombreux enterrements de vie de célibataire incluent le saut à l’élastique dans leur programme. Il s’agit de se faire peur, de monter en adrénaline, avant de réaliser le grand plongeon dans la vie à 2. C’est devenu un rituel suffisamment commun pour que plusieurs sociétés envahissent le marché dès qu’un pont ou un viaduc s’élève à plusieurs dizaines de mètres au-dessus d’une rivière.

Le parapente : pour un retour aux sources

Le parapente est plébiscité par un public plus authentique qui recherche la communion avec la nature. Il s’agit de voler sans utiliser de moteur, en utilisant une simple voile, et le décollage en hauteur à partir d’une pente d’où on s’élance. Au départ, là encore, on utilisait un simple parachute. Puis la voile s’est perfectionnée grâce à la recherche et au développement menés par les passionnés.

un parapente face à une montagne enneigée

 

Les sports aquatiques

On distingue parmi les sports aquatiques les sports de glisse, la plongée sous-marine et les sports nautiques motorisés. Ces 3 catégories ont une histoire différente, mais toutes ont évolué ces dernières années face à l’engouement du grand public.

Le surf & le kitesurf

Tout d’abord, il nous faut parler des sports de glisse parmi lesquels on classe le surf, le kitesurf, la planche à voile le wakeboard ou encore le ski nautique. Ces nouvelles pratiques dérivent clairement de sports de glisse urbains qui se sont développés depuis les années 80. A l’époque, de nouveaux sports émergent dans les villes comme le patin à roulettes, les rollers, le skateboard et le BMX. Les pratiquants utilisent le mobilier urbain pour se procurer quelques sensations et réaliser des figures acrobatiques. Des skate parks font leur apparition. Plus qu’un sport, c’est un véritable mode de vie qui émerge avec ses valeurs de liberté et de rébellion envers l’autorité. Les sports de glisse aquatiques en résultent directement. En effet, les amateurs de glisse urbaine ont alors voulu retrouver leurs sensations favorites sur l’eau lors de leurs vacances d’été. Ce qui a provoqué une explosion de la pratique du surf notamment, même si l’invention de la planche de surf est bien antérieure.

La plongée sous-marine

La plongée sous-marine relève d’une autre forme de développement. Les passionnés de plongée recherchent en effet avant tout à découvrir les environnements sous-marins, censés être préservés de la pollution terrestre et du façonnage par l’homme. Pour eux, il s’agit d’une expérience fascinante et très particulière où l’on peut se rapprocher des animaux et de la flore marine. C’est une façon de sentir que l’on fait pleinement partie de la nature. La plongée est un sport qui s’est structuré très rapidement avec divers brevets fournis par l’association mondiale de la PADI (Professionnal Association of Diving Instructors). Par essence, c’est un sport mondial pratiqué dans les tous les pays que bordent un océan ou une mer. Il y a une véritable solidarité entre les membres de la communauté de la plongée sous-marine à travers le monde.

Les sports de montagne

Les sports de montagne sont sans doute les sports outdoor les plus accessibles. En réalité, ils sont pratiqués depuis longtemps par les habitants locaux par nécessité pour se déplacer. Ce n’est qu’assez récemment que ces derniers ont décidé parfois de se spécialiser dans certaines activités sportives pour attirer les touristes dans les lieux reculés où ils habitent.

Le trail et les randonnées extrêmes

Parmi les sports les plus populaires, on compte la randonnée pédestre qui fait de nombreux adeptes en France et dans le monde. L’avantage est que même les personnes plus âgées peuvent pratiquer. D’ailleurs, elles ne se gênent pas pour le faire et les clubs de randonneurs retraités fleurissent dans tout le pays. Il faut dire que la France possède des trésors en la matière avec les Alpes, les Pyrénées ou encore le Jura et le massif Central. Le trail dérive directement de la randonnée, mais demande en revanche un meilleur entraînement physique et des ressources énergétiques importantes.

un randonneur dans la montagne avec un sac à dos

 

Le ski et les sports d’hiver

Les sports de glisse se déclinent également l’hiver avec le ski, le snowboard, les patins à glace ou encore la luge. Là encore, ils attirent de plus en plus d’amateurs. Mais signe des temps, ceux-ci ne se contentent plus de glisser paisiblement sur les pistes. Ils cherchent les sensations dans les grands espaces enneigés dans une nature préservée et totalement hors piste. Ainsi, de nouvelles pratiques sont également apparues dans les stations de ski comme le backcountry ou le freerando qui reviennent à un esprit de liberté plongé au plein cœur de la nature.

 

Crédit photos : unsplash et pixabay

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
A lire

Vous aimerez aussi

Retour haut de page