Belles randonnées à La Réunion

Randonnée dans les cirques de l'île de La Réunion
Les cirques de l'île de La Réunion, l'ascension du Piton des Neiges et du Piton de la Fournaise : La Réunion, un paradis pour les randonneurs.

Département d’outre-mer situé dans l’océan indien, près de Mayotte, de l’île Maurice et de Madagascar, La Réunion est une île absolument magnifique et un paradis pour les randonneurs.

Les amoureux de la nature en quête de panoramas époustouflants et de défis physiques seront ravis.
Les activités sportives sont en effet nombreuses sur l’île de La Réunion : plongée, VTT, parapente… Mais ici on se focalisera sur la randonnée.

Si nombre de circuits et balades sont facilement accessibles et faisables par un grand nombre de personnes, le paysage très escarpé et montagneux de la Réunion rend beaucoup de randonnées difficiles et éprouvantes.
Surtout du fait des dénivelés très importants, avec parfois des passages techniques ou éprouvants pour les genoux.

Pour profiter pleinement de l’île Bourbon, préparez-vous physiquement auparavant avec un entraînement adapté, puis découvrez la beauté de La Réunion.

Voici une liste de superbes randonnées à La Réunion et de lieux à voir.

 

Cirque de Cilaos

Cilaos est l’un des 3 criques de La Réunion et l’un des lieux les plus visités.

On atteint le village de Cilaos par la route très tortueuse, dite des 400 virages. Cette route est en effet impressionnante, zigzaguant dans la montagne et à travers de petits tunnels.

Le village de Cilaos est donc entouré des montagnes qui forment les bordures du cirque, et constitue un point de départ ou d’arrivée pour de nombreuses randonnées.

On peut par exemple accéder au belvédère de la Roche Merveilleuse, qui donne un point de vue panoramique sur le village.

Au départ de Cilaos, une petite randonnée (mais difficile) permet d’aller visiter La Chapelle, canyon avec 3 bassins d’eau fraiche.
Autre courte randonnée, se rendre à la Caverne Dufour.

En partant des anciens thermes, on peut également et très facilement se rendre à la Cascade du Bras Rouge : facile et rapide, une balade qui se fait en famille.

Le cirque de Cilaos est souvent un point de départ ou d’arrivée pour l’ascension du Piton des Neiges, une randonnée très longue et très difficile.

 

Cirque de Salazie

Deuxième cirque, Salazie.
Bien plus verdoyant et arrosé, le cirque de Salazie est également un incontournable.
Il est facile d’accès en voiture.

On y trouve le village de Hell-Bourg, avec ses magnifiques cases créoles, qui a d’ailleurs été mis en avant dans l’émission « Plus Beaux Villages de France ».

Depuis le cirque de Salazie, on peut se rendre facilement au belvédère de la Fenêtre, un très beau point de vue sur le cirque.

C’est surtout un départ ou un passage pour d’autres sites immanquables, comme le Troue de Fer ou le Piton des Neiges, en passant par Hell-Bourg vers Dufour.

Le Col des Bœufs est également un parcours très appréciable au départ de Salazie, mais garer sa voiture près du col s’avère souvent compliqué.

 

Vue d'un cirque sur l'île de La Réunion

 

Piton de la Fournaise

Le célèbre volcan de La Réunion est toujours actif et entre régulièrement en éruption, souvent plusieurs fois par an. Il culmine à 2 632 m d’altitude et compte parmi les volcans les plus actifs au monde.
Il est évidemment très surveillé et son accès est interdit ou régulé en cas d’éruption.

Le reste du temps il est possible de s’y balader et d’effectuer une superbe randonnée dans la caldeira jusqu’au cratère Dolomieu.

Le volcan en lui-même fait partie du massif du Piton de la Fournaise, un volcan bouclier qui représente 40% de l’île dans son ensemble.

Pour rejoindre le Piton de la Fournaise, on peut s’y rendre via la route des Laves.
A travers la Plaine des Sables, paysage volcanique et lunaire magnifique et surprenant à plus de 2 000 mètres d’altitude, on accès enfin à un parking.
Le Pas de Bellecombe est un belvédère qui surplombe le Piton, visible au milieu d’un immense rempart en forme de U ou de fer à cheval, appelé l’Enclos.

On descend des escaliers puis l’on suit des traces blanches au sol jusqu’au cratère Dolomieu : évitez de vous écarter du sentier balisé.
Une fois au cratère, un point d’accès permet de le contempler dans son ensemble mais le tour complet reste interdit du fait du risque d’effondrement et de chute.

Cette randonnée se fait en aller-retour et est facile d’accès.
Prévoyez tout de même de très bonnes chaussures (la roche volcanique est très abrasive et coupante) et de l’eau, car il n’y aura pas un seul coin d’ombre.

Il peut être difficile d’accéder au Piton de la Fournaise en fonction des conditions climatiques : pluie, brouillard…
Mais indéniablement, il vaut le détour.

 

Route vers le volcan du Piton de la Fournaise

 

Piton de la Fournaise sur l'île de La Réunion

 

Piton des neiges

Le Piton des Neiges est bien plus ancien que le Piton de la Fournaise, et son massif constitue l’autre moitié de l’île.

Son sommet culmine à 3 070 mètres, et le massif comprend d’autres sommets qui dépassent les 2 000 m : le Gros Morne, le Grand Bénare, la Roche Ecrite, le Maïdo (en parle juste après).

 

Le Trou de Fer

Si l’on ne peut rejoindre directement le Trou de Fer, en randonnée il est possible de l’admirer via différents belvédères et itinéraires.
Situé entre les communes de Salazie et de Bras-Panon, le Trou de Fer est l’un des lieux les plus célèbres de La Réunion.

Ce gigantesque gouffre est aussi l’une des chutes d’eau les plus hautes du monde, avec un total de plus de 700 m. C’est d’ailleurs la cascade la plus haute de France.
En fait, plusieurs cascades se jettent dans cette immense cavité.

On se rend au Trou de Fer en passant près de la plaine des Palmistes, ou à travers la forêt de Bélouve (forêt primaire). Depuis cette forêt, on peut ensuite rejoindre le Trou de Fer via le sentier du même nom, l’allée cavalière ou le sentier de l’école normale.
Le gîte du Bélouve est souvent utilisé comme point de départ pour une randonnée au Trou de Fer.

Comptez en moyenne 3h pour une randonnée au Trou de Fer, voir 7 ou 8h si vous partez de Hell-Bourg.

Attention à la météo : il arrive que l’accès soit totalement bloqué, voire interdit, en raison des pluies et de l’instabilité du terrain.

 

Hell-Bourg

Hell-Bourg, on en parlait plus haut avec la présentation du cirque de Salazie.
Ce superbe petit village est un excellent point de départ pour une randonnée vers le Piton des Neiges, en passant par la Caverne Dufour.

On s’arrêtera souvent en chemin, en dormant au refuge, pour un départ ensuite avant l’aurore et un lever de soleil au sommet.
Ensuite, on redescend vers Cilaos.

Un des parcours les plus éprouvants de l’île.
Toutefois, il est amusant d’y croiser celles et ceux qui s’entrainent pour le Grand Raid.
Cet ultra-trail, qui traverse notamment la diagonale des fous, est l’un des plus difficiles au monde.

Sur le chemin de Hell-Bourg, alors que les randonneurs confirmés sentent tout le poids de leur sac et de leur corps dans leurs jambes, les traileurs qui se préparent au Grand Raid courent et s’élancent à toute allure.

 

Roche-Plate

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, il ne s’agit pas d’un édifice minéral.
Roche Plate est un village, un îlet de l’île de La Réunion, situé dans le cirque de Mafate.

Les cases créoles de cet ilet valent le détour, et se retrouver ainsi au cœur de Mafate avec les remparts de tous côtés est absolument à faire : une immersion au cœur du cirque de Mafate

L’une des randonnées les plus connues part du Maïdo, avec une bonne descente !

Une fois à Roche Plate, vous pouvez dormir (réservez avant) au gîte du même nom.
Il y a plusieurs randonnées à faire dans Mafate et au départ de Roche-Plate, mais en général il s’agit surtout d’un circuit où l’on ne revient pas au point de départ le soir : on va traverser le cirque Mafate en passant par Roche Plate.

Ainsi, on peut rejoindre La Nouvelle, Cayenne ou encore Marla.
A chaque fois, comptez facilement 4h de rando.

 

Maïdo

Le piton Maïdo fait partie des sites emblématiques de l’île de La Réunion.
A 2 190 m d’altitude, il offre un point de vue remarquable sur le cirque de Mafate.

On y accède depuis la commune de Saint-Paul, il est très apprécié pour les randonnées, VTT et simplement par les touristes qui viennent admirer la vue.

Plusieurs randonnées passent ou partent du Maïdo, vers le Grand Bénare notamment, qui est le troisième plus haut sommet de l’île.
On peut aussi rejoindre Roche Plate, dans le cirque de Mafate, après un dénivelé négatif d’environ 1 000 m.

Pour cette randonnée, comptez bien 2h30 pour descendre puis 3h30 pour remonter au Maïdo.
Et facilement plus, pour l’aller comme le retour.

 

Mafate

Comment seulement évoquer La Réunion sans parler du célèbre cirque de Mafate.
Au cœur de l’île, entouré d’immenses remparts dû à l’effondrement d’une partie du Piton des Neige pour former cette caldeira, composé d’une dizaine d’îlets… Mafate fait rêver.

Pas de voiture, car aucune route de mène au cirque : et espérons que cela n’arrive jamais !
En revanche, on compte plus de 140 km de sentiers et chemins allant vers Mafate et circulant entre les villages, pour le plus grand plaisir des amoureux de rando.

La vie n’est pas forcément simple et reposante lorsqu’on habite dans le cirque de Mafate.
Preuve en est le célèbre facteur de Mafate (on trouve même des reportages et émissions dessus), qui parcoure des kilomètres à pieds, transportant les courriers entre les îlets.

Le ravitaillement n’est pas facile non plus et se fait le plus souvent par hélicoptère.
Les habitants mutualisent leurs efforts et leur argent pour être approvisionnés par la voie des airs.
Ainsi les randonneurs dans Mafate pourront voir le balai des hélicoptères et l’approvisionnement des îlets.

Parmi les lieux à voir à Mafate, citons par exemple la cascade Trois Roche (depuis l’îlet Marla), ou la plaine des Tamarins : ces nombreux Tamarins des Hauts seront une cadre enchanteur pour une petite pause au milieu de toutes ces randos.

La traversée du cirque de Mafate se fait d’îlet en îlet, et généralement sur 4 jours (à chacun d’adapter son circuit bien sûr) : îlet à Bourses, îlet à Malheur, Grand Place, Cayenne, La Nouvelle, Marla, Roche Plate, Aurère, îlet des Orangers et des Lataniers.

Randonner dans le cirque de Mafate est une véritable coupure, un ressourcement.

 

Cascades

L’île de La Réunion regorge de cascades : plusieurs centaines !

Il serait donc difficile et long de toutes les citer ici…
Mais notons-en quelques-unes, pour vous donner envie ?

La cascade Niagara, très facile d’accès avec un parking situé tout proche.
Hautes de 25 m environ, elles plongent dans un bassin où l’on peut se baigner.

La cascade Langevin, ou Grand Galet.
Absolument magnifique, il s’agit en fait de plusieurs petites cascades qui s’écoulent le long de la roche et forment un grand bassin qui donne envie de se baigner.
Les cascades ne raviront pas que les randonneurs, mais aussi les adeptes du canyoning.

Le Trou de Fer, nous en parlions précédemment.
Evidemment, comment laisser de côté la plus grande de toutes les cascades ?

Pour les randonneurs expérimentés, la cascade du Chien est difficile d’accès. Mais après de fortes pluies, son début est impressionnant et cela récompensera vos efforts.

Dans tous les cas, avec quelques 300 chutes d’eau réparties sur l’île, il y en aura forcément pour tous les goûts.

 

Forêt primaire et Tamarins

Parmi les paysages variés, on peut randonner au milieu des Tamarins en découvrant la Tamarinaie, au départ de la route forestière des Tamarins, et rejoindre le Maïdo.
Un circuit court et facile, que beaucoup empruntent même avec de jeunes enfants.

La superbe forêt primaire se découvre aussi à loisir à travers différents itinéraires.

Forêt de tamarins à La Réunion

 

Pourquoi randonner à La Réunion ?

Cette île est une perle dans l’océan indien. Un climat tropical, des paysages de rêves, une beauté époustouflante…

La nature y est florissante, les couleurs vivent et le soleil puissant.

Si vous rêvez d’aventure, de nature, de sport mais aussi de détente, alors vous pouvez être sûr que randonner à La Réunion est une superbe idée de vacances.

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le paradis des baroudeurs ou des randonneurs.

 

Comment randonner à La Réunion ?

Vous pouvez randonner seul / entre amis facilement : il existe peu de chemins au final (pas vraiment de risque de se perdre) et tous sont bien balisés.

Vous pouvez aussi faire appel à un guide local, qui saura vous accompagner notamment dans les cirques ou pour des étapes plus compliquées / engagées.

Enfin, il est toujours possible de partir avec des groupes organisés, spécialisés dans les randonnées et treks à travers le monde.

Quoi qu’il en soit, vous devez être en très bonne condition physique : pouvoir marcher jusqu’à 7 ou 8h sans aucun problème, être à l’aise avec de grands dénivelés, avoir du souffle et de l’endurance.
Une préparation physique d’au moins 3h de sport par semaine est très vivement recommandée.
Courrez, faites du vélo, marchez longuement le weekend…

Le climat est chaud, le soleil tape fort : prévoyez donc toujours de bonnes quantités d’eau.
Même si vous pouvez évidemment vous ravitailler dans tous les ilets, via des fontaines en chemin parfois etc, n’entamez pas une ascension sans avoir 2 L d’eau avec vous.

Dès le printemps, avril / mai, et encore plus pendant les mois de juillet et août, la température chute la nuit et d’autant plus en altitude.
Si la journée un short et un t-shirt suffiront, le soir ou tôt le matin (les grandes randonnées, ça se mérite !) une polaire ne sera pas un luxe.
Pour un lever de soleil au sommet du Piton des Neiges, pantalon, écharpe et coupe-vent seront même indispensable (attendre le soleil la nuit à 3 000m, on se refroidit très vite).

Enfin et bien entendu : emportez de très bonnes chaussures !
Les randonnées sont longues, le terrain variable, il y a de la roche volcanique… Une paire de chaussures de randonnées à pas cher pourrait ne pas supporter le voyage.

 

Qui peut randonner sur cette île ?

Il existe bien des chemins facile d’accès et des circuits de petites randonnées, entre 1 et 3h.
On y croise d’ailleurs beaucoup de familles les weekends et jours fériés.

Toutefois pour vraiment admirer les merveilles de l’île, il vous faudra vous aventurer sur des chemins difficiles, marcher pendant de longues heures et cumuler des kilomètres de dénivelés.
La Réunion est un terrain de jeu pour les randonneurs avertis et confirmés. Si vous faites un trek à La Réunion, en traversant les cirques et en faisant l’ascension de plusieurs Pitons, vous pouvez comparer la difficulté de ce trek au GR 20 en Corse.

Randonner sur l’île de La Réunion est donc parfait pour les bons randonneurs en bonne condition physique.

 

Quand randonner à La Réunion ?

Il est possible de randonner à La Réunion toute l’année.

Cependant notez que pendant l’hiver en métropole, c’est l’été sur l’île et qu’il peut y faire vraiment très chaud. Marcher de longues heures en plein soleil par de fortes chaleurs peut s’avérer très difficile voire même dangereux (déshydratation…).

Pendant les mois d’été, Juillet / Août, c’est l’hiver sur l’île.
Il y fait plus frais, voire froid le matin et le soir en altitude (dans les hauts), mais pour des métropolitains habitués au nord de la France cela reste tout à fait appréciable malgré tout.

Les meilleures périodes pour voyager et randonner à La Réunion sont selon nous pendant les mois de printemps et d’automne : les fortes chaleurs sont terminées / n’ont pas commencé, le risque de pluie est limité, bref les conditions sont réunies pour profiter au mieux de la météo et s’élancer de longues journées sur les sentiers.
Et après une bonne série de randonnées, rien de tel que de profiter des superbes plages et d’admirer l’Oécan Indien.

Plage île de La Réunion

 

Crédit photos : Pixabay

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
A lire

Vous aimerez aussi

Retour haut de page