Les placements d’épargne les plus sûrs

placement d'épargne sûrs

Lorsque vous avez une source de revenus constante, il est important d’apprendre à épargner. Cela vous permet d’une part de réagir comme il se doit face à des imprévus. Ces derniers ne manquent pas et peuvent vous surprendre avec des frais inattendus à engager. D’autre part, avoir le réflexe d’épargner vous aide à constituer un capital plus ou moins important. Il peut par exemple servir à la réalisation de vos projets ou à mieux vivre votre retraite. Dans l’un ou l’autre des cas, le point de départ consiste à trouver un placement sûr pour épargner.

Le livret A

Le livret A est un compte d’épargne. Sa particularité réside dans ses deux caractéristiques. Il constitue un compte rémunéré. Autrement dit, lorsque son solde est positif, vous profitez de versements de la part de la banque. Ceux-ci correspondent aux intérêts générés en fonction d’un taux fixé à l’avance. Son autre spécificité est qu’il fait partie de la catégorie de l’épargne réglementée.

Ce type de placement est très apprécié, car il offre certains avantages fiscaux. En plus d’être sécurisé, car régi par l’État, il est sans frais. Certains chiffres révèlent d’ailleurs qu’à la fin de l’année 2021 plus de 55 millions de livrets A ont été recensés sur le territoire français. Cette statistique témoigne du fait que ce mode de placement est très prisé.

Pourquoi avoir un livret A ?

Il existe de multiples raisons qui justifient le fait que le livret A fasse partie des placements favoris des Français. Ces dernières sont relatives à ses différents avantages.

Le livret A est disponible pour tous

Le livret A est un compte d’épargne disponible et qu’il est possible de posséder, quel que soit votre âge. Autrement dit, vous pouvez en ouvrir un pour une personne mineure en vue de constituer un capital pour celle-ci. La plupart des personnes qui choisissent cette option le font pour assurer les études de leurs enfants par exemple.

Cela ne voudra tout de même pas dire qu’en tant que parent, vous n’avez pas le droit d’ouvrir ce type de compte pour vous-même. Tant que celui de votre enfant est en son nom, vous en avez la liberté. Par ailleurs, tous les établissements bancaires proposent l’ouverture d’un livret A. Que ce soit dans une banque en ligne ou une autre physique, vous avez la possibilité d’opter pour ce plan d’épargne.

ouvrir un livret A

 

Le livret A est accessible et souple

Afin d’ouvrir votre livret A, vous n’avez pas besoin de fonds importants. Le dépôt minimal est très raisonnable et à la portée de tous. Avec seulement 10 euros, vous êtes en mesure d’activer votre compte. Il vous suffira ensuite de l’alimenter à votre guise. Cet aspect également est assez flexible. Les retraits et les versements ne sont pas limités.

En d’autres termes, les fonds de votre livret A sont disponibles à tout moment et sans frais. Cette souplesse en fait un placement idéal pour pouvoir faire face rapidement aux imprévus. Le temps requis pour que vous puissiez disposer de vos fonds est aussi réduit autant que possible.

Le livret A est exonéré d’impôts et sécurisé

Disposant d’une fiscalité avantageuse, le livret A est un placement qui est totalement exonéré d’impôts. En termes simples, les impôts sur le revenu ainsi que les prélèvements sociaux n’y sont pas appliqués. De plus, il est littéralement impossible que vous perdiez vos fonds ou que vous soyez incapables d’en disposer. Il est entièrement sécurisé et vous fait profiter d’une épargne sereine.

Comment fonctionne le livret A ?

Outre ses avantages, ce placement dispose d’un mode de fonctionnement assez simple. Il est donc facile à comprendre et limite au maximum les ambiguïtés. De manière générale, vous pouvez l’assimiler à un compte épargne ordinaire. Toutefois, le livret physique est remplacé par des relevés de compte. Il n’y a ainsi pas de chéquiers ou de cartes bancaires qui sont rattachés au livret A.

Pour les mineurs, la disponibilité des fonds est réellement effective à partir de 16 ans. La seule condition exigée est d’avoir l’accord du représentant légal. Par ailleurs, vous devrez faire attention à toutes les opérations que vous réalisez par rapport à votre compte. Lorsqu’il s’agit de dépôts ou de retraits en espèce, un montant minimal de 10 euros est à respecter.

Aucune opération susceptible de déboucher sur un solde négatif n’est autorisée. À titre illustratif, vous ne pouvez pas retirer 10 000 euros du compte alors qu’il n’en contient que 8000. La capacité maximale du livret A est d’ailleurs de 22 950 euros. Cette somme représente le plafond ou le seuil de votre plan d’épargne.

Concernant les rémunérations, vous devez retenir qu’elles dépendent du taux d’intérêt. Ce dernier est défini de manière arbitraire et revisité deux fois par an. Depuis le 1er février 2022, il est de 1 %. Il sera réévalué au mois de mai.

Les conditions de fermeture du compte sont, elles aussi, peu compliquées. Tout ce que vous devez faire est d’envoyer un courrier à votre banque. Si cette option ne vous convient pas, vous pouvez vous déplacer personnellement. Vous aurez à renseigner les informations concernant le livret A et le compte où les fonds devront être transférés. Généralement, l’opération est concrétisée dans un délai de 15 jours.

 

souscrire un livret A

 

L’assurance-vie

L’assurance-vie est, de façon générale, un contrat que vous signez avec un assureur ou votre banquier. Ce document vous garantit, à vous ou aux bénéficiaires, de recevoir une rente ou un capital. Bien entendu, son attribution est soumise à de multiples conditions. La première est que vous devez payer des primes pendant toute la durée du contrat. Ce dernier peut d’ailleurs être utilisé comme un placement à long ou à moyen terme. Autrement dit, il s’agit d’un bon moyen d’épargner.

 

Quels sont les avantages de l’assurance-vie ?

L’assurance-vie dispose de plusieurs avantages très intéressants. C’est l’une des raisons pour lesquelles en 2021, elle cumulait environ 38 millions de bénéficiaires. Cet engouement pour l’assurance-vie demeure et continue de croître.

L’assurance-vie est souple

L’avantage le plus notable de l’assurance-vie est sa grande souplesse. En effet, les contrats font preuve d’une flexibilité étonnante. Il est possible d’en trouver un pour chaque situation. De fait, ils s’accordent parfaitement à vos besoins et vous aident à atteindre vos objectifs. Il existe des contrats d’assurance-vie spécifiquement élaborés pour être conformes à certains profils.

Si vous désirez épargner dans le but de préparer et de profiter pleinement de votre retraite, cela est tout à fait envisageable. Il existe une assurance-vie qui va exactement dans ce sens. De la même façon, elle peut être utilisée pour garantir l’avenir ou les études de vos enfants. Il vous suffira, pour ce faire, de vous tourner vers la rente éducative.

Par ailleurs, l’assurance-vie peut aussi vous aider à investir votre argent. De nombreux produits financiers sont accessibles à travers les supports proposés dans les contrats. Vous pourrez vous y essayer en toute sérénité et constituer un capital pour vous faire plaisir. Vous l’aurez compris, ce mode de placement est loin d’être rigide. Au contraire, il est conçu pour s’adapter à votre plan. Nous vous recommandons de toujours vous adresser à un professionnel afin de déterminer vos meilleures options.

L’assurance-vie dispose d’une fiscalité optimisée

Souscrire un contrat d’assurance-vie revient aussi à profiter d’une fiscalité avantageuse. En effet, il est possible de bénéficier d’une exonération d’impôts. Il faudra cependant réunir les conditions nécessaires. L’une d’entre elles correspond au respect d’un délai de placement de 8 années. Une fois que vous y arrivez, ni les intérêts ni les plus-values réalisées ne seront imposés au titre de l’impôt sur le revenu.

Cet avantage est représenté par un abattement non imposé d’une valeur de 4 600 € par an. Par ailleurs, en cas de décès de l’assuré, d’autres facilités fiscales se mettent en place. Le bénéficiaire doit être le conjoint. Dans ce cas précis, les droits de succession ne sont plus dus.

Le capital est disponible avec une assurance-vie

Il est incorrect de penser qu’avec un contrat d’assurance-vie, vos fonds sont inutilisables jusqu’à votre décès. En réalité, les fonds sont disponibles à tout moment, et ce, au cours de votre vie. Pour en disposer, il suffit de passer par la procédure de rachat. Elle fait en quelque sorte office de retrait.

Le rachat peut être partiel ou total. Dans le premier cas, il permet de récupérer une partie de votre capital et d’en faire usage comme vous le désirez. Le second cas est identique à un détail près. Les demandes sont programmées pour constituer des revenus réguliers.

L’assurance-vie offre un taux de rémunération élevé

Outre sa fiscalité attractive, ce mode de placement figure parmi les plus performants. Cela se justifie simplement par son taux de rémunération qui est satisfaisant. Il gravite autour de 3 % dans le pire des scénarios. En cas de conditions favorables, il est capable d’atteindre 5 %. En plus de tous ces avantages, le véritable point fort de l’assurance-vie est la possibilité de choisir un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès. Cette liberté démarque ce placement des autres.

Comment se déroule la souscription d’une assurance-vie ?

Lorsque vous envisagez de souscrire une assurance-vie, le plus dur reste de trouver l’assureur ou la banque qui vous convient. Dès que vous jugez avoir trouvé le bon professionnel, il faudra passer par quelques étapes. Elles se résument toutes au versement de votre premier apport et à la désignation de vos bénéficiaires.

Concernant les cotisations, vous avez deux options. Vous pouvez choisir de faire un versement unique sous forme de capital. Il est aussi envisageable d’opter pour des primes périodiques (mensuelles, trimestrielles ou annuelles). Bien entendu, la période est définie pour être la plus avantageuse pour vous.

 

Le livret d’épargne bancaire

Le livret d’épargne bancaire, encore appelé livret B est un placement dont la diffusion a été considérablement développée ces dernières années. Contrairement au livret A, les modalités le concernant sont déterminées par les banques elles-mêmes. Il n’en demeure pas moins un moyen efficace pour épargner.

Quels sont les avantages du livret d’épargne bancaire ?

Le principal avantage que vous avez à opter pour le livret d’épargne bancaire est la possibilité d’une option de placement souple. En effet, il n’est pas lié à des conditions spécialement rigides. Premièrement, les versements et les retraits sont libres. En d’autres termes, les fonds que vous y déposez ne sont jamais bloqués. Ils sont disponibles dès que vous en ressentez le besoin ; à tout moment. Mieux encore, le temps nécessaire pour les avoir en votre possession est très court. En une semaine, généralement, vous obtenez gain de cause.

Deuxièmement, il propose une rémunération connue d’avance. Vous savez donc à quoi vous attendre dès le début. Pour finir, il n’y a pas de plafond de montant maximum à ne pas dépasser.

livret d'épargne bancaire
épargne bancaire

 

Comment fonctionne le livret d’épargne bancaire ?

Le livret d’épargne dispose d’un fonctionnement qui lui est propre. Bien qu’il soit accessible à toute personne majeure, il est possible que la banque fixe une condition pour son accès. En l’occurrence, le bénéficiaire devra posséder un LDDS ou Livret de Développement Durable Solidaire avec un plafond de 6 000 euros par exemple. Cette valeur n’est toutefois pas fixe.

En effet, le plafond de dépôt peut varier selon la structure bancaire. Vous pouvez accéder aux fonds à n’importe quel moment. Gardez à l’esprit que vos dépôts doivent tout de même être de 10 euros au moins. Avec le livret d’épargne bancaire, vous disposez d’une carte de retrait, dont vous pouvez vous servir dans les distributeurs à l’effigie de votre banque.

Une fois que votre compte est utilisé au cours du mois, vous recevez un relevé de compte, et ce, pour chaque mois. À partir du moment où vous ne fermez pas votre compte, celui-ci demeurera ouvert et fonctionnel. Il faut ajouter qu’en général, il n’est pas possible de domicilier les prélèvements automatiques sur votre livret B.

Par ailleurs, le taux de rémunération d’un livret B varie entre 0,5 % et 1 %. De plus, il n’est pas possible d’avoir des avantages fiscaux comme avec le livret A. Avec un livret d’épargne bancaire, les rémunérations sont soumises à des prélèvements. Il y a d’une part celui dit forfaitaire de 12,8 %. D’autre part, vous subissez des prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 %.

Quel que soit le placement vers lequel vous vous tournez, assurez-vous au préalable qu’il vous aide à atteindre votre but. Il faut qu’il concorde avec vos besoins et vos attentes.

Partagez l'article :

Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page