Correcteur de posture, la mauvaise idée

Homme au dos vouté devant un ordinateur
Douleurs au niveau du dos, lombalgie, posture avachie... si vous pensez que la solution à votre mal de dos est un correcteur de posture, vous faites erreur. Et on vous explique (longuement) pourquoi.

Vous avez souvent mal au dos ? Vous êtes avachi et courbé, les épaules et la tête en avant ?

Un correcteur de posture permet de vous redresser et d’avoir une bonne posture pour soulager vos douleurs. Seul bémol ? En général, c’est de la merde. On vous explique pourquoi.

Qui ne s’est jamais plaint de douleurs au niveau des lombaires ou des cervicales ?
Qui n’a jamais mal au dos ?

Apparemment personne. C’est l’un des maux les plus répandus.
Alors forcément, quand il y a un problème, la promesse de solution facile, rapide et sans effort favorise les ventes et devient un véritable business.

 

Le mal de dos, un problème très répandu

Oui les douleurs au dos sont un véritable problème de santé publique en France, avec un lourd impact économique.

Selon les sources les chiffres varient, mais sont de toute façon très élevés. C’est l’un des principaux maux de notre société moderne et sédentaire.

Certains secteurs d’activité et certaines professions sont plus exposés que d’autres.
Ainsi, selon Ameli.fr, voici quelques données en 2020 :

  • 2,3 millions de journées de travail perdues dans le secteur de l’aide et des soins à la personne.
  • 1,1 million de journées de travail perdues dans la logistique et le transport.
  • 1,1 million de jours d’arrêt de travail dans le commerce.

Le constat est fait : beaucoup de salariés ont mal au dos.
Tous les secteurs sont touchés, toutes les tranches d’âges.

Et on cherche tous un remède, un moyen pour ne plus souffrir.
Justement, depuis quelques années un accessoire se veut être une solution à nos douleurs de dos : le correcteur de posture.

 

Les promesses du correcteur de posture

Qu’il prenne la forme d’un t-shirt, d’une espèce de sangle en X qui vient se poser au milieu du dos en passant autour des épaules, d’un soutien-gorge, ou carrément d’une sorte de harnais qui va en plus venir vous entourer au niveau du ventre et des lombaires, ces accessoires sont très présents sur le web depuis quelques années, et diffusés à grands coups de matraquage publicitaire.

Et les promesses ? Il y en a un paquet, voici quelques avantages et arguments qu’on a pu retrouver sur des sites qui vendent ces produits :

  • « Mettre fin à la mauvaise posture »
  • « Soulager les douleurs du dos »
  • « Aide le corps à expulser les graisses nocives »
  • « Aide à vous sentir plus confiant »
  • « Profitez d’une vie merveilleuse avec une meilleure posture »
  • « Permet à votre corps de développer une mémoire musculaire »
  • « Favorise la confiance en soi »
  • « Aide à prévenir la cyphose »
  • « Simule le bas du dos » …

Oui oui, un fabricant a bien écrit « simule ». Bon, ne cherchons pas.

Quelques exemples en image :

fiche produit d'un redresse dos

 

fiche produit argument correcteur de posture

 

Promis : tout ce baratin, c’est vraiment affiché sur des sites de vendeurs et des fiches produits. Et pas que sur Amazon ou autre gros site e-commerce, c’est aussi le cas sur des sites de marques et revendeurs.
A ce niveau de baratin, au mieux les vendeurs sont des incompétents ignares, au pire ils vous prennent délibérément pour des pigeons et c’est de l’arnaque.

Car tous ces fabricants ou revendeurs sont partis en guerre contre les mauvaises postures que l’on adopte au quotidien, et ont une solution qui coûte plus ou moins chère et qui va régler sans effort le problème.

Très souvent, on voit aussi tourner des pubs sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram en tête.

Et les avis de clients satisfaits sont nombreux ! Parfois, ce sont même les employeurs et les entreprises qui laissent un témoignage après avoir équipé des salariés, ravis d’avoir moins mal au dos.

Accessoire paramédical (oui enfin, demandez donc à votre pharmacien ou votre médecin ce qu’il en pense), il est censé vous aider à mieux vous tenir, renforcer vos muscles, ouvrir votre cage thoracique, amélioration la circulation sanguine, améliorer la digestion, avoir un plus haut niveau d’énergie…

C’est juste dommage qu’il ne fasse pas aussi le café !

 

Comment fonctionne un redresse dos ?

Car oui, vous pouvez trouver ces accessoires sous différentes dénominations : correcteur de posture, redresse dos, redresseur de dos…

Les modèles et les produits varient, mais le principe est grosso modo toujours le même.

L’équipement va exercer une contrainte sur vos épaules et les tirer vers l’arrière, tout en bloquant votre dos en général vers le milieu et / ou les lombaires.

Puisque vous êtes soumis à une tension, forcément vous allez vous redresser : l’accessoire vous force à maintenir cette posture plus droite.

Visuellement, on peut se dire « wouah ça marche vraiment, c’est vrai que je suis plus droit / plus droite ».

En réalité non : c’est ce redresse dos qui est plus droit, pas vous.

 

Faisons le parallèle avec un patient alité pendant une très longue période.
Quel va être le principal problème une fois la maladie traitée, ou la fracture soignée par exemple ?
L’atrophie musculaire.
Les muscles perdent de leur masse, sont moins forts et moins capables de faire des efforts.

Un patient qui va être alité pendant des mois va avoir besoin de rééducation, d’exercice de kiné pour retrouver du tonus et sa masse musculaire.
Un muscle qui ne travaille pas est affaibli, non pas renforcé.

Comment font les sportifs pour s’entraîner en vue des compétitions ? Ils font du sport et de l’exercice 5 jours par semaine, ou ils se reposent dans le canapé ?

Comment vous soigne un kiné suite à une entorse ou une rupture des ligaments ? En vous suggérant de faire 5 heures de sieste par jour, ou en vous faisant faire des exercices ?

Avec votre dos, c’est pareil.
Vous avez déjà un muscle puissant qui sert à maintenir une position droite : le grand dorsal.
Si vous comptez sur un correcteur de posture pour faire le job à la place de vos muscles et que ceux-ci sont encore plus souvent au repos, alors que déjà votre problème principal c’est la sédentarité et le manque d’exercice… bonne chance !

 

Comment choisir son correcteur de posture ?

C’est très simple : n’en choisissez pas !
Aucun, oubliez-ça !

Sur certains sites, comptes d’influenceurs ou pubs, on va même jusqu’à vous dire qu’avec une mauvaise posture, vous pourriez avoir de gros problèmes de dos : lombalgie (le mal de dos le plus répandu en fait), cyphose, lordose etc.

Bref tout est mélangé, c’est du grand n’importe quoi.

Il est important de rappeler que ce ne sont pas des dispositifs médicaux, mais des vêtements ou des accessoires.

Lorsqu’on parle de santé, de pathologies et de soins, le minimum serait de citer des études scientifiques et médicales, et non de simplement partager l’avis de la tante de la cousine au 3ième degré du voisin du boulanger (vous avez suivi ?).

Or, même sur un site de vente de ces équipements qui a justement voulu mettre en avant des publications scientifiques… est glissée cette petite boulette :

Aucune efficacité prouvée du correcteur de posture
Texte issu du site d’un fabricant

« Les t-shirts correcteurs de posture pour la gestion des douleurs musculo-squelettiques ne sont actuellement pas étayés par les preuves ».

Si même les vendeurs reconnaissent que c’est du flan, qu’est-ce qu’il vous faut de plus ?!

 

Mal au dos, quelles causes ?

Avoir mal au dos est une conséquence, pas une cause.
D’ailleurs il n’y a pas de reconnaissance réelle de lien de causalité entre mauvaise posture et mal de dos.

Cela signifie qu’il faut commencer par identifier qu’est-ce qui provoque ces douleurs, quelle est l’origine, avant de vouloir soulager la douleur « sans effort ».

D’ailleurs, on ne met pas toutes les douleurs dans le même panier.

Maquette de colonne vertébrale
Maquette de colonne vertébrale

 

Types de douleurs

Distinguons dans un premier temps 4 grands types de douleurs du dos.

Les douleurs mécaniques :

Plusieurs facteurs peuvent provoquer une telle douleur. Fréquemment, cela va être le port d’une charge lourde, le fait d’être assis pendant une longue période sans bouger, un traumatisme en sport (choc…). La douleur peut être forte, et va se faire sentir lors d’un mouvement.

Les douleurs mécaniques les plus répandues sont liées au lumbago, à la hernie discale, l’arthrose rachidienne ou encore la discopathie dégénérative.

 

Les douleurs inflammatoires :

Plus diffuse, plus longue à progresser, elle irradie largement au lieu d’être concentrée sur un point en particulier. Surtout, vous avez mal même au repos, même la nuit.

Qui dit inflammation dit souvent infection virale ou bactérienne.

 

Les douleurs irradiées :

La douleur irradiée, cela veut dire qu’une partie du corps va mal, mais que la douleur se propage ailleurs.
Un problème qui touche des vertèbres peut irradier jusque dans la jambe (la sciatique), le cou, le bras…

 

Les douleurs projetées :

Cela signifie que la cause est ailleurs, et que la douleur est comme son nom l’indique projetée dans le dos.

Un problème cardiaque, digestif ou gynécologique peut provoquer des douleurs dans le dos.

 

Encore une fois, on voit bien ici qu’il y a plusieurs origines aux douleurs du dos et des cervicales.
Comment, sans diagnostic, un correcteur de posture serait miraculeusement la solution à tout cela ?
Ce n’est pas juste vous prendre pour des pigeons, c’est possiblement retarder un diagnostic médical et mettre en jeu votre santé.

 

La lombalgie

La lombalgie, parlons-en !

Le mal de dos le plus connu et répandu.
Là encore, si l’on en croit nombre de vendeurs de ces correcteurs de postures, pour soigner ou prévenir une lombalgie, il faut acheter et porter ce redresseur de dos.

Pourtant, que nous dit la médecine ?
Vous savez, ces gens qui font des études, pas ceux qui postent sur Instagram.

« dans 90% des cas, la lombalgie commune évolue favorablement en moins de 4 à 6 semaines »

« L’activité physique est le traitement principal permettant une évolution favorable de la lombalgie et d’éviter une récidive. »

Source : Haute Autorité de Santé

personne qui court en forêt
jogging en forêt

 

Cyphose

Encore un mot qui peut faire peur et à en croire certaines marques de correcteurs de posture, leur accessoire pourrait prévenir la cyphose.

Exemple ici :

argument produit pour prévenir la cyphose
argument produit pour traiter la cyphose

Mais quelle est l’étiologie d’une cyphose ?
C’est-à-dire, quelle en est la cause ?

La plus fréquente est la cyphose dorsale régulière est souvent liée à une attitude cyphotique : on peut se tenir droit, mais on est avachi, le dos courbé, les épaules et la tête vers l’avant.
Typiquement la position sans maintien devant un écran de PC ou sur un smartphone pendant des heures.

homme au bureau avec une mauvaise position
posture cyphotique et sédentaire

Mais la cyphose peut aussi trouver une origine tout autre : traumatisme, maladie… ou bien être idiopathique : on ne trouve pas la cause.

Dans le cas d’une cyphose dorsale régulière liée à une attitude cyphotique, une mauvaise posture si vous préférez, on pourrait alors se dire : Eh bien là, le correcteur de posture est effectivement la solution !

Oui, mais non.

Si l’on écoute l’avis de médecins, là encore la solution c’est le mouvement, l’exercice, la kinésithérapie.

Femme qui pratique le yoga
Femme qui pratique le yoga

 

Autres pathologies

Si vous avez mal au dos, vous pourriez tout aussi bien avoir un lumbago, une scoliose, une cyphose ou de l’hyperlordose. Une douleur au dos, surtout si elle s’amplifie et dure longtemps, si elle vous réveille la nuit ou vous fait mal au repos, n’est pas à prendre à la légère.
Pour ces maux, c’est un diagnostic qu’il vous faut, pas une orthèse dorsale à pas cher ou un t-shirt.

 

Site de la Haute Autorité de Santé

Vous cherchez une source d’information fiable, impartiale, vérifiée et contrôlée ?

Allez donc jeter un œil sur le site de la Haute Autorité de Santé.
Il y a d’ailleurs un article entier dédié à la lombalgie :

https://www.has-sante.fr/jcms/c_2961499/fr/prise-en-charge-du-patient-presentant-une-lombalgie-commune

 

Correcteur de posture, l’avis d’un kiné

Youtube et les réseaux sociaux ne servent pas uniquement à partager des vidéos marrantes.

On y trouve tout ce que l’on veut, y compris :

  • Des séances de yoga ou de gym
  • Des exercices pour le renforcement musculaire
  • Des explications sur des pathologies par des professionnels de santé

 

Dans le lot, un kiné qui partage régulièrement des vidéos sur des exercices et conseils pour soulager telle ou telle douleur, renforcer ses muscles, travailler la mobilité… nous avons nommé Major Mouvement.

 

Le coup de gueule

Récemment, il avait publié une vidéo pour donner son avis de kinésithérapeute et justement expliquer pourquoi tous ces correcteurs de posture, eh bien c’est de la merde.

Dans une deuxième vidéo, où on le sent très énervé, c’est un véritable coup de gueule.

Car les sites qui vendent ces dispositifs tiennent effectivement assez souvent un discours anxiogène, cherchent à faire peur et omettent bien volontiers que la première et meilleure solution, avant l’achat en ligne d’un t-shirt ou sangle redresse dos, c’est de faire de l’exercice !

 

L’avis médical

Ce qui est intéressant c’est d’avoir ici d’une part un avis de professionnel de santé, mais avec une vraie approche médicale.

C’est-à-dire expliquer quelles sont les différences entre les pathologies, quelle est la signification d’un terme et que faire pour remédier à un problème donné.

Surtout, mettre toutes les pathologies dans un même sac qu’on va juste nommer « mal de dos » et faire croire qu’on peut s’auto-rééduquer grâce à un produit bon marché, est potentiellement dangereux.

Vos douleurs peuvent être tout à fait bénignes, comme être le signe avant-coureur d’une pathologie ou d’un problème plus grave : traumatisme, maladie neuromusculaire, maladie inflammatoire, maladie de Scheuermann, tassement des vertèbres …
Et ça, ce n’est pas une pub Facebook et un t-shirt à 20€ qui vont miraculeusement régler le problème.

 

Voir les vidéos


D’ailleurs, Major Mouvement serait ravi de voir que certaines de ses vidéos sont utilisées dans des contextes de… promotion de correcteur de posture en drop shipping.
Il verrait rouge…

 

T-shirt correcteur de posture, inutile depuis 2018

Autre professionnel de santé, cette fois-ci un ostéopathe, mais même constat.

Faire appel à un t-shirt ou un correcteur de posture en forme de croix ou de X, dont les sangles vont venir remplacer le travail de vos muscles est une mauvaise idée.

Il l’explique dans cette vidéo :

D’ailleurs, l’association UFC Que Choisir a également publié un article en 2018 déjà où les correcteurs de posture se faisaient dézinguer.
Avec comme témoignages, l’avis de kinésithérapeute et de professeur de médecine.

 

Soulager le mal de dos, quelle priorité ?

L’une des premières causes de problèmes de santé en France comme dans la plupart des pays occidentaux, c’est la sédentarité.

Citons le Professeur François Carré, cardiologue et médecin du sport à l’hôpital Pontchaillou de Rennes :

« la population générale n’est pas consciente des enjeux actuels liés à la sédentarité. Nous sommes dans la même situation qu’il y a 40 ans face au tabac lorsque la norme était de fumer. Aujourd’hui l’activité physique (AP) n’est pas perçue comme une nécessité, alors qu’il est dangereux pour la santé de rester trop longtemps assis »

L’ennemi de votre santé, c’est la sédentarité.
L’ensemble du corps est conçu pour bouger, faire de l’exercice.

Pour lutter contre le surpoids, les problèmes cardiaques, le mal de dos, les problèmes oculaires (fixer un écran pendant des heures n’est pas bon du tout), il faut bouger.
Faites de l’exercice tous les jours.

personnes qui pratiquent le jogging et vélo
Pratique de jogging et vélo

Et attention, il y a une différence entre exercice et sport !

Si vous restez assis 10h par jour, 6 jours sur 7, et qu’une fois par semaine vous faites un jogging de 20min… c’est à peine mieux que rien.

Marchez, prenez les escaliers au bureau ou en rentrant chez vous plutôt que l’ascenseur, faites des étirements… Il faudrait marcher au strict minimum 30min à 1h par jour.

 

Ce que cache peut-être votre mal de dos

Avoir mal au dos n’est pas significatif d’une mauvaise posture, ou d’une position inconfortable.

Croire qu’il suffit d’acheter un correcteur de posture sans en parler à personne pour soulager vos douleurs dorsales est une erreur.

Même un médecin, un kiné ou un ostéopathe ne vous prescrira rien sans avoir au préalable posé un diagnostic, car c’est ainsi que procède un véritable professionnel de santé.

Dire que vous avez mal au dos et qu’il s’agit d’une simple lombalgie (tout de même la très grande majorité des douleurs au niveau du dos), signifie vérifier qu’il n’y a pas de problème plus sérieux.
Dans le jargon médical, on parle alors de « drapeaux rouges ».

Un médecin ou un kiné va vous poser tout un tas de questions, pour savoir quand et comment vous avez mal : au repos, la nuit, après un mouvement, douleurs faisant suite à une chute…

Exemples de drapeaux rouges :

  • Douleur non mécanique
  • Perte de poids inexpliquée
  • Symptôme neurologique étendu
  • Douleur thoracique
  • Fièvre

Source : site de la Haute Autorité de Santé.

Dans ces cas-là, un kiné ne vous dira pas de juste faire quelques exercices.
Donc ce n’est pas un t-shirt qui va soulager vos douleurs, c’est juste mensonger (même par omission) voire dangereux.

 

Mal de dos égal avis médical

Si vous avez beaucoup et fréquemment mal au dos, ou même si c’est encore une douleur plutôt faible et diffuse.
Si vous savez que vous vous tenez mal au bureau, que vous adoptez une posture courbée.
Si vous portez souvent des charges lourdes dans le cadre de votre travail.
Si vous portez votre bébé ou enfant en bas âge et que vous ressentez des douleurs.

Bref, si vous avez mal : allez consultez !

Parlez-en à votre médecin, parlez-en à votre kiné, parlez-en à votre ostéopathe.

Lorsqu’il s’agit de santé, un avis médical est toujours le reflex à adopter.

kinésithérapeute et sa patiente
séance de kinésithérapie

C’est exactement comme pour le COVID : qui préférez-vous croire ?
Un professionnel de santé qui a fait de longues études et dont c’est la spécialité, ou un poste Facebook d’un marketeur (dont le métier c’est juste de vous faire voir des pubs hein) ?

On peut demander l’avis de clients, d’amis, de voisins sur énormément de sujets : un achat en général n’engage que vous et votre porte-monnaie.
Mais en matière de santé, référez-vous à des gens diplômés et qui ont fait les études adéquates.

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page