Comment faire sa lessive maison et écologique soi-même ?

savon de Marseille 72% huile végétale

Envie de réduire les déchets, le nombre de bidons en plastiques, sachets et autres cartons. Envie de rejeter moins de produits nocifs dans la nature et dans les eaux usées. Envie de payer moins cher. Envie de savoir exactement ce que l’on a au contact de sa peau à longueur de journée…

Les raisons qui poussent à se lancer dans la fabrication de lessive écologique soi-même sont nombreuses, et on pourrait encore en citer d’autres.

Voici donc comment fabriquer sa lessive maison, et quelques astuces pour que ça marche bien.

 

Recette de lessive au savon de Marseille

La recette de lessive écologique faite maison la plus répandue et facile à faire, est à base de savon de Marseille.

  1. 1 L d’eau
  2. 50g de savon de Marseille en copeaux
  3. 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  4. 10 goutes d’huile essentielle (tea tree ou lavandin par exemple)

 

Bien choisir son savon de Marseille

Lorsqu’on se lance dans la fabrication de sa lessive maison, l’idée est d’améliorer la qualité du produit final et son impact écologique, ainsi que pour notre peau.

Il est crucial d’utiliser un savon de qualité, sinon toute la démarche ne sert à rien du tout.

 

blocs de savon de Marseille

 

Composition du savon de Marseille

Le problème de ce savon si réputé, c’est qu’on en trouve peu de totalement vrai et de très bonne qualité, et beaucoup de bas de gamme à fuir.

Reconnaître un véritable savon de Marseille :

  • 72% d’huiles végétales
  • Pas de graisse animale
  • Pas de colorant, il est vert ou blanc
  • Pas de parfum ajouté
  • Pas de glycérine ajoutée (il en contient naturellement)
  • En forme de cube / rectangle
  • Estampillé « savon de Marseille »

Donc tous les savons avec une liste d’ingrédient de 3 lignes, ceux qui sont jaunes, roses ou autre, ceux parfumés à la lavande, amande etc… oubliez.

savons de marseille différentes couleurs sur un marché

Déjà en copeaux ou à râper

Peu importe que le savon soi vendu en bloc ou en copeaux.
En copeaux, vous aurez moins de travail mais il est souvent plus cher.

En bloc, il suffit de le râper, ce qui est très facile et ne prend que quelques minutes.

 

Huile d’olive ou de palme

On trouve généralement deux types de savon de Marseille : blanc ou vert.

Lorsqu’un savon est fait à 72% d’huile d’olive, il va être vert / vert foncé.
S’il est blanc, c’est qu’il est fait à base d’huile de palme.

Huile de palme de signifie pas forcément déforestation et destruction de l’environnement, il existe des forêts et plantations durablement exploitées.
De même on peut trouver des cultures d’olives tout à fait discutables.

Le plus important est de vérifier la marque qui le fabrique, l’origine des produits et le sérieux de la démarche.
Mais c’est vrai que globalement, on aura plus facilement tendance à se tourner vers l’huile d’olive.

 

Glycérine

Le savon va en contenir naturellement et ce n’est pas gênant.
Ce qu’il faut en revanche absolument éviter c’est lorsque le fabriquant en rajoute artificiellement. Cela va rendre la lessive plus compacte, elle va figer et moins se dissoudre lors du lavage, pouvant rapidement boucher les canalisations et encrasser le lave-linge.

 

Huiles essentielles pour l’odeur

La lessive écologique a savon de Marseille va en elle-même avoir une bonne senteur, douce et agréable.
En sortant le linge de la machine à laver il sentira le frais et le savon. Mais il est vrai qu’après séchage, il n’aura plus d’odeur.

Certaines personnes s’en accommodent très bien, après tout si vos vêtements sentent une odeur, votre shampoing une autre, votre savon une autre, votre parfum une autre…

 

Cristaux de soude pour les tâches

En plus de la recette de base, il est possible de rajouter une cuillère à soupe de cristaux de soude.

Les cristaux de soude sont comme le bicarbonate de soude, mais ont une action plus puissante. L’effet dégraissant et détachant est grandement renforcé.
Si vous avez l’habitude de bricoler, de tâcher vos vêtements, de beaucoup transpirer… mettez-en.

Pour des vêtements peu portés et avec un mode de vie où vous alternez entre le domicile, les transports et le bureau, ce n’est pas obligatoire, à chacun de tester ce qui lui convient le mieux.

 

Percarbonate de soude pour blanchir

On le trouve sous forme de poudre granuleuse.
On l’appelle aussi « eau oxygénée solide », car il est fabriqué avec du carbonate de soude et de l’eau oxygénée.

Utile dès 40°C, il est surtout efficace à partir de 60°C, donc parfait pour du linge de maison comme des serviettes de bain ou des draps.
Efficace aussi si vous êtes adepte des couches lavables.

Il est à la fois antibactérien, désinfectant et blanchissant. Ajoutez 1 à 2 cuillère à soupe de percarbonate dans votre machine à laver.

En revanche il est irritant et peut abîmer les matières délicates, donc pensez à utiliser des gants en caoutchouc et ne vous en servez pas pour de la laine, de la soie ou des vêtements techniques.

 

Vinaigre blanc

Tout comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc est absolument incontournable pour qui veut nettoyer sa maison de façon écologique et économique.
Il sert à tout, et aussi pour laver les vêtements.

L’acidité du vinaigre blanc le rend très efficace contre le calcaire. Outre le nettoyage de la salle de bain ou de l’évier, c’est aussi utile pour la lessive.
Le calcaire a en effet tendance à provoquer un effet grisaille, les vêtements perdent de leur éclat et sont ternes.
Diluez 1/3 de vinaigre blanc dans 2/3 d’eau, et versez une petite quantité dans le compartiment pour l’adoucisseur.

 

Recette de lessive écologique au savon noir

Autre recette de lessive maison super facile à faire, et bien entendue respectueuse de l’environnement, celle à base de savon noir.
On le trouve en pot ou liquide dans quasiment toutes les grandes surfaces au rayon ménager, pas besoin d’aller en magasin de bricolage ou spécialisé.

Si le savon noir sous forme de pâte convient très bien, il faut du temps pour réussir à bien le diluer. Préférez le en liquide si possible.

Pour faire 1 litre de lessive :

  • 3 verres d’eau.
  • 1 verre de savon noir liquide.
  • 1/2 verre de bicarbonate de soude.
  • 1/4 de verre de cristaux de soude. Pas obligatoire, mais cela rend la lessive plus efficace pour dégraisser et désinfecter.
  • Quelques gouttes d’huiles essentielles, là aussi c’est facultatif. Toutefois contrairement au savon de Marseille, l’odeur du savon noir est un peu moins agréable, aussi les huiles essentielles donneront un côté frais et un bon parfum au linge.

Mélangez bien l’ensemble jusqu’à ce que tout soit totalement dilué.
Pensez à remuer la lessive à nouveau avant chaque utilisation.

 

Lessive maison écologique à la cendre de bois

Cette dernière recette écolo est encore plus « radicale » et véritablement recette de grand-mère. Par contre elle demande plus de travail et n’est pas accessible à tout le monde : la lessive à la cendre de bois.

C’est en revanche la plus écologique et la plus économique de toutes.

Prenez :

  • 1 litre d’eau
  • 150 grammes de cendre de bois
  • Quelques goutes d’huile essentielle

Déjà… il faut pouvoir se procurer de la cendre, et donc avoir une cheminée ou un poêle à bois.
Mais la cendre ne peut être mise telle quelle. Vous allez devoir la tamiser correctement.
Une fois que vous avez votre cendre de bois tamisée, mélangez-la à l’eau. Laissez reposer le mélange pendant 1 à 2 jours, puis filtrez le et enfin ajoutez votre huile essentielle.

Là aussi, prévoyez des gants : la cendre contient de la potasse, très irritante pour la peau.
Evitez les grands mouvements qui feraient voler de la cendre partout dans la maison ou vous enverraient dans les yeux.

 

Est-ce aussi efficace que les lessives normales ?

Logiquement et dans l’ensemble oui, une lessive écologique faite maison lave aussi bien qu’une lessive du commerce.

Bien sûr, il faut qu’elle ait une bonne composition et consistance pour bien se diluer, et si vous nettoyez des vêtements très sales, ou avec des tâches très tenaces (cambouis, graisse de moteur…) là il faudra plus costaud.
Un prélavage en frottant les tâches au savon de Marseille, en utilisant du bicarbonate de soude peut aider. Sinon revenez effectivement à une lessive plus puissante pour ces vêtements.

 

Entretenir la machine à laver

Agir pour l’environnement c’est bien, mais attention à votre machine.
Si au quotidien on rejette moins de produits nocifs mais que l’on change de machine tous les 2 ans, le bilan n’est pas bon.

Une lessive écologique faite maison a tendance à encrasser davantage la machine à laver.
Pour cela, faites environ 1 fois par mois un cycle complet à vide et à haute température (90°C), voire en ajoutant un peu de vinaigre blanc dans le tambour.

De nombreux modèles récents de lave-linge sont désormais équipés d’un programme spécial pour nettoyer le tambour, et vous alertent s’il est temps de le faire.

 

Crédit photo : pixabay

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
A lire

Vous aimerez aussi

Retour haut de page