Comment choisir votre drone FPV ?

Drone FPV en vol

Le drone FPV est très tendance aujourd’hui et sa pratique attire chaque jour de nouveaux passionnés de pilotage. Cependant, ce n’est pas toujours un jeu d’enfant de se lancer dans la pratique du drone FPV et choisir son équipement peut devenir un vrai casse-tête pour un débutant. Châssis, moteurs, lunettes FPV, caméra FPV… Vous trouverez ici les composants et accessoires indispensables au multirotor de vos rêves.

 

Le FPV, un drone pour le vol en immersion

Autrefois, les multirotors étaient destinés uniquement aux professionnels de l’image. Équipés de caméras, on s’en sert pour les prises de vue aériennes. Ces dernières sont d’une meilleure qualité et les photographes ou vidéastes profitent d’un gain de temps considérable, car le système permet de cadrer et de composer l’image en temps réel.

Pour les non professionnels, l’utilisation du drone FPV est plus orientée pour l’effet « atypique » de voler tout en se mettant dans la peau d’un pilote d’avion. Ils doivent s’équiper de lunettes ou de casques dont le rôle est de retransmettre en temps réel ce que voit la caméra du drone.

Le drone FPV est utilisé dans les disciplines FPV Racing (courses de drone) et FPV Freestyle (voltige acrobatique) en raison de ses pouvoirs de réactivité, de manœuvrabilité et ses vitesses élevées. Le pilotage de ces petits appareils demande une bonne dose de savoir-faire ainsi que l’achat de matériel supplémentaire tel que des radiocommandes, des batteries et des récepteurs vidéos (écran, casque ou lunettes). Vous trouverez sur le marché de nombreux racers différents, mais la majorité des pilotes préfèrent créer leur propre drone de A à Z.

 

Les composants principaux du drone FPV racer

Il est primordial de connaitre les principales pièces qui constituent le drone FPV même si vous ne voulez pas monter votre drone de course du début à la fin. Cela peut vous permettre de prévoir les pièces de rechange lorsqu’un accident survient pendant la course. Vous les trouverez sur une plateforme web spécialisée. Il s’agit notamment des composants tels que les batteries et les hélices.

 

Le châssis

Le châssis constitue la colonne vertébrale du drone de course. Il doit donc être très solide, car c’est lui qui encaissera les accidents. Le châssis est composé de carbone ou autres matériaux très résistants : son épaisseur jouera aussi un rôle déterminant dans la stabilité et la résistance du drone racer.

Les châssis sont de formes variées (X, T, Y…) et offrent tous des emplacements déterminés pour le montage des moteurs. Généralement, le drone possède 4 moteurs, mais vous pouvez aussi trouver des modèles de châssis avec moins de moteurs. Le poids du châssis est également à prendre en compte : plus il pèse, plus vous avez de portance et donc de vitesse, mais il sera moins maniable. Vous trouverez le bon compromis en essayant différents modèles.

 

composants d'un drone FPV racer
Composants d’un drone

 

Le contrôleur de vol

La carte de vol sert de tour de contrôle : elle interprète les commandes transmises par la radiocommande pour piloter le drone FPV. C’est donc un processeur qui connecte le drone et la radiocommande. Pour choisir le contrôleur de vol, vous devez notamment prendre en compte ses dimensions.

Le format le plus populaire est de 36 x 36 mm, ces dimensions vous permettront de fixer la carte directement sur le châssis. Certains contrôleurs ont été spécialement fabriqués pour un drone racer bien précis. Vous allez devoir bricoler pour les fixer sur le châssis.

 

Les moteurs

Chaque moteur possède une série de 4 chiffres indiquant le diamètre et la hauteur de la partie fixe du moteur (le stator). Les deux premiers chiffres équivalent au diamètre et les deux derniers à la hauteur. Ces informations vous permettront de savoir si vous pouvez fixer le moteur sur le châssis que vous avez choisi.

Le choix des moteurs se fera en fonction de leur rendement que l’on évalue en Kilo Volt (KV). Un moteur disposant de plus de KV est plus économique en énergie et offre un meilleur rendement.

 

La batterie

Le choix de la batterie dépendra de plusieurs caractéristiques, dont la tension et l’autonomie. Une batterie dont la tension est élevée offre aux moteurs une vitesse de rotation importante. L’autonomie de la batterie est mesurée en millimètre par heure. Plus le nombre de mAh est élevé, plus votre batterie tiendra longtemps.

Le gain d’autonomie se fait au désavantage du poids. Une batterie qui supporte 20 minutes de vol va alourdir votre quadrirotor FPV : optez alors pour des batteries de rechange d’autonomie différente afin de vous adapter à toutes les situations.

 

Les hélices

À l’instar des moteurs, les hélices disposent chacune d’un numéro de série à 4 chiffres. Les deux premiers chiffres correspondent à la taille de l’hélice et les autres chiffres indiquent le pas ou l’angle d’attaque en pouces (1 pouce est l’équivalent de 2,54 cm). Un angle d’attaque élevé permettra une forte poussée au drone FPV.

Le nombre de pales varie de 2 jusqu’à 8 par hélice. Plus le nombre de pales est élevé, plus votre drone racer sera réactif et stable au détriment de la vitesse de pointe atteignable et inversement.

Gardez à l’esprit que tous les moteurs doivent être reliés au même type d’hélice et les hélices doivent être remplacées de façon régulière. Il est donc important de toujours posséder des hélices en stock.

 

Drone FPV vol en immersion
Piloter un drone en immersion

 

Quels sont les accessoires indispensables pour utiliser un drone FPV ?

L’acquisition de matériel supplémentaire demeure une étape obligatoire pour tous les pilotes qui souhaitent pratiquer du FPV, surtout lorsqu’il s’agit de vol en immersion.

 

La caméra FPV

La plupart des multirotors sont maintenant munis de caméra. Ce n’est donc pas le cas pour tous. Or, il est compliqué de piloter un drone FPV sans caméra. Vous pouvez aussi vouloir améliorer celle d’origine. De ce fait, l’achat d’une caméra est la première étape. Il faudra déterminer en premier lieu votre objectif : est-ce pour faire des vues aériennes ou pour des courses en immersion ?

Toutefois, il n’y a pas de règle absolue. Ainsi, il n’est pas rare de voir des pilotes de racers utiliser sur leurs drones des GoPro. Pourtant, ces caméras sont plus destinées aux prises de vue aériennes. Certains pilotes utilisent même deux caméras : une pour le vol en immersion et l’autre pour prendre de belles images de la session.

 

L’écran FPV

Cet équipement est très important lorsqu’on veut commencer des vols en FPV. L’écran permet d’avoir un retour d’image en temps réel tout en ne perdant pas le drone en vue. Les critères de choix sont larges. Vous devez notamment prévoir un moniteur suffisamment lumineux doté d’une batterie embarquée et la gestion d’au moins 32 canaux. Prévoyez également une attache trépied et veillez à choisir un modèle avec port micro-SD si vous souhaitez conserver les images de votre session.

 

Les lunettes FPV

Les lunettes FPV sont très recommandées pour les courses de drones. Elles seront vos yeux pendant le vol et vous permettront de piloter votre appareil en immersion totale. Vous devez donc bien les choisir afin d’avoir un bon retour vidéo sans latence et avec une excellente résolution. Certaines lunettes FPV intègrent généralement une antenne de réception. Cela permet de recevoir directement le signal.

Partagez l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire
Suivez-nous :
Retour haut de page